AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nath', je te présente ta nouvelle maison...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 17 Oct 2010 - 21:31

.
=> Nathalie arriva enfin en haut de l'imposant escalier. Devant elle, un Temple, semblable en tout point avec celui d'Athéna sur l'Acropole. Les pierres éclatantes reflétaient les rayons du soleil avec force, et la Maison semblait illuminée d'une couleur nacrée. La jeune fille fit quelques pas dans ce bâtiment, troublée. C'était son nouveau foyer. Une grande allée pavée le traversait de part en part, laissant apercevoir une immense statue. De chaque côté du couloir longé de pilier, quelques portes. La jeune fille les poussa tout à tour. A gauche, un corridor desservait la salle à manger, la cuisine, le séjour. A gauche, son jumeau s'ouvrait sur le bureau et la salle de bain. Au bout de cette seconde coursive, une immense porte d'ébène révélait la chambre. Simple et peu meublée, il y avait un lit sur une estrade de pierre dans une large alcôve masquée par un rideau diaphane, au fond de la pièce.
- Eh ben ! Il aimait pas la couleur, ton dernier receptacle ?
- Ces appartements non pas beaucoup changé au fil des millénaires.
- Ya un début à tout ! J'espère juste pouvoir aller faire mon shopping au village... J'ai le droit, ça ?

- Ca dépendra du Grand Pope, tu sais, mais moi aussi j'en meure d'envie, avoua la déesse.
- Bon ! Bas reste plus qu'a nous installer ! Regarde, on a monté notre valise. ... ... euh Athéna ? Comment on fait pour que Nike redevienne un collier ?
- Caresse la simplement en pensant à la forme que tu lui veux.

La jeune fille s'executa.
- Cool ! Bon, motivée !

=> Un peu plus tard, une fois que Nathalie est un peu éparpillé ses affaires dans le Temple...
- Attends, tu veux quand même pas que je porte ça !
- Il le faut. C'est ma tenue officielle...
- Tu pourrais pas en changer ?
- Non.

Athéna était claire. Nathalie soupira. Elle regarda la déesse diaphane assise sur le lit, puis la longue robe immaculée étendue près d'elle, semblable à celle que portait la divinité. Mais les robes, c'est pas pratique du tout ! Simplement pour vivre même ! Courir, sauter, même à la limite se battre... en robe ? Longue, qui plus est ?
- Je devrais la porter tout le temps ?
- Uniquement pour les cérémonies.
- Ya pas de cérémonie, là.
- Bientôt, tu vas apparaître pour la première fois au Sanctuaire entier. C'est une cérémonie.
- Pfff... Pas de talon j'espère ?
- Non, pas forcément.

L'humaine finit par se résigner, et attrapa la robe. Elle se changea rapidement, abandonnant short, débardeur, chaussure de toile pour la longue tenue blanche. Elle se regarda dans le miroir, sceptre à la main. Elle se tourna et se retourna, s'étudiant sous toute les coutures, puis soupira de nouveau.
- Là, pour le coup, je suis ton portrait craché.
- Mais nous sommes un, c'est normal.

La déesse s'était levée et s'était placée derrière son receptacle. Elle repoussa une meche de l'humaine.
- Tu es très jolie.
- T'es prétentieuse, p'tite déesse, puisque je suis toi.
- Très drôle !

Les deux jeunes filles explosèrent de rire.

=> Finalement, Nathalie s'assit sur son lit, regardant sa chambre. Maintenant, que devait-elle faire ? Elle se résolue à attendre...


Dernière édition par Nath' le Sam 21 Mai 2011 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Mer 20 Oct 2010 - 18:10

Le temps s'étirait indéfiniement... Nathalie avait essayé de s'occuper tant bien que mal, avant de se rappeler qu'elle devait écrire à ses amis restés sur sa petite île paumée. Assise derrière son grand bureau très sérieux, elle avait masacré son brouillon avant de finir par écrire directement au propre. Là, ce fut le miracle, les mots coulaient tout seuls, naturels, elle avait abandonné la strucuture épistolaire habituelle pour écrire à sa fantaisie.

- NATH' !
- Quoi quoi quoi ??
La jeune fille était tellement absorbée par cette échappée vers sa terre natale qu'elle parla à voix haute. Elle regarda avec consternation le grand trait qui barrait sa feuille, résultat de son sursaut.
- Nath' ! Nathalie !
- Qu'est-ce qu'il y a, p'tite déesse ?
- Quelqu'un arrive !
fit fébrilement Athéna.
- Oui, bah il va sonner à la porte, comme tout le monde...
- Tu ne comprends pas ! Un cosmos approche à grande vitesse, mais pas par les escaliers, par une sorte... une sorte d'autre dimension. Il va arriver d'ici quelques secondes !
- T'es sûre ? Sans passer par toute les Temples et tout ?
- Directement ici !

L'humaine ne perdit pas plus de temps. Elle se leva et courut sans réfléchir jusqu'au seuil de sa Maison. Le temps était admirable, grand soleil, bleu du ciel lumieux et tout et tout. Nathalie descendit les quelques maches de son parvis. Il n'y avait rien...

=> Soudain, Nathalie sursauta pour la deuxème fois en moins de deux minutes : devant elle, l'air s'était fendue d'une brèche immatérielle. La jeune fille eut à peine le temps d'entraperçevoir un univers quadrillé, teinté de bleu, qu'une silhouette chuta de cette porte interdimensionnelle. La jeune fille eut l'esprit d'avancer d'un pas, et la masse lui s'écroula dans ses bras. Et la brèche disparut. Elle avait rêvée ?

=> Soutenant toujours le corps, elle s'agenouilla lentement, puis étendit l'inconnu, posant la tête sur ses propres genoux. Elle grimaça. C'était un jeune homme, blond et au visage plutôt angélique. Pourtant, celui-ci était tordu d'un rictus de douleur : son corps était couvert de blessures mal cicatrisées, de poussière et de marques : il saignait aussi. Il avait du être beau et musclé, mais sa stature avait fondue. La jeune fille, prise de panique, placa deux doigts dans le cou du blessé, cherchant désespérement son poul.
- Il est vivant. Tu es ma réincarnation, Nath', percevoir son cosmos est mille fois plus facile qu'essayer d'entendre battre son coeur... fit Athéna, penché à côté de la jeune humaine.
- Oui ben t'es marrante, j'ai pas l'habitude moi ! T'es sûr qu'il est...
- Oui, son aura est faible, mais elle est présente.

Nathalie se concentra un moment. Soudain, il lui sembla apperçevoir... non, une aura dorée émanait bien du corps de l'homme. Elle soupira rassurée. Mais, c'était un cosmos emplit de détresse...
- Tu sais qui c'est, p'tite déesse ?
- Non, on ne peut pas mettre de nom sur les cosmoénergie si, justement, on ne connait pas ce nom...
- Quelle phrase philosophique...

Nathalie hésita un instant, puis épaula le blessé et commença à le trainer vers sa demeure.
- Mais qu'est-ce que tu fais ?? fit Athéna en la suivant, un peu affolée.
- Eh, t'es la déesse de l'Amour et de la Justice ou pas ? On va le soigner, tiens !
- Mais on ne sait pas qui c'est ! Cela pourrait être un ennemi !
- Peut-être, mais on peut tout au moins lui offrir l'hospitalité, non ? De toute façon, vu son état, il n'est pas très dangereux
, continua l'humaine dans un souffle.
- Oui, tu as sûrement raison, sourit la déesse d'un air bienveillant.

=> Nathalie arriva enfin à son lit. Elle y allongea l'inconnu, repoussa une mèche doré des yeux fermées, puis remarqua un détail. Elle lui prit le poignet : c'est bien ça, ces traces...
- Il a été enchainé on dirait...
- Vu son état, il a certainement été captif durant une longue période. Bon, laisse moi le corps, je vais commencer à le soigner.
- Bonne idée, je n'ai absolument aucune idée de comment faire !

Athéna reprit les contrôles de ses mouvements, et commença à panser les plaies après être aller chercher un peu de matériel digne de Docteur House (ou pas). A côté d'elle, l'esprit diaphane de Nathalie la regardait faire.
- Il va s'en sortir ? demanda-t-elle, anxieuse.
- Je crois. Pour l'instant, il a surtout besoin de repos.
L'humaine jetta un regard critique à son amie.
- Oh, notre joie robe toute blanche... elle est maculée de sang maintenant... où est-ce que j'ai mis mon short et mon débardeur ?
- Laisse tomber,
fit la déesse en riant, on a des robes de rechange !
- Et zut... ... ... Au fait, s'il se réveille, il va te voir parler toute seule, non ?
- Non, on est dans une bulle télépathique je t'ai dit... Un humain me verrait juste en train de m'affairé en silence, alors qu'en fait je te parles, te regarde, te touche ou je ne sais quoi. D'ailleurs, personne ne sait et ne doit jamais savoir que nous sommes deux dans le même corps. Tout le monde croit que nous ne formons qu'une.
- Aaaaah d'accord !


=> Athéna était assise au chevet de l'inconnu, les mains jointes. Elle essayait d'accélérer la guérison de l'homme grace à ses prières, enveloppant le corps d'une douce lumière dorée. Nathalie, enfin son esprit, faisant quant à elle les cent pas autour du lit, jetant fréquement des coups d'oeil vers les deux autres. Elles attendaient, espérant toutes les deux qu'il survive... Lorsque soudain, l'inconnu s'agita doucement et entreouvrit ses grands yeux bleus. Leux deux amies échangèrent un regard inquiet, puis se penchèrent sur le lit. La déesse prit la main de l'homme.
- Bonjour... fit-elle d'une voix douce. Vous êtes trop fatigué pour beaucoup parler, répondez en quelques mots... Quel est votre nom ? Comment vous sentez-vous ?
Nathalie la regarda. Aucun doute, pour émaner autant de bonté, faut vraiment être la déesse de la Justice... L'humaine reporta son attention sur l'homme attendant sa réponse.


Dernière édition par Nath' le Sam 21 Mai 2011 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Jeu 21 Oct 2010 - 22:24

Dans mon habituelle solitude, je n’espérais rien, je ne croyais en rien, la lueur qui m’animait s’était éteinte, et je ne pouvais mourir, mais je le voulais. J’entendis au loin des couloirs de la sixième prison, des pas, était-ce encore un spectre qui venait me rendre visite? Il semblerait que non, même si j’avais tout perdu, je pouvais encore faire la différence entre un cosmos d’un spectre et celui du dieu qui m’a enfermé ici… C’était bien lui, en personne, Hadès, il s’était souvenu de moi, il voulait me parler, mais de quoi? Il entra, je levai ma tête, pour revoir ce visage, que j’ai tant blâmé, détesté, il avait ce sourire, que me voulait-il, le voir ne me mettait même plus en colère, j’attendais, il se décida après un moment à m’adresser la parole

Tu t'appelle Ryo, c'est cela? Alors, Ryo… que dirais-tu… d'arrêter de souffrir tout en continuant à vivre? Je t'offre une seconde chance… une seconde existence… à mes côtés. Tu as autant besoin de moi que moi de toi… accepte…

Une seconde existence? Ma libération? Enfin? Je pourrais enfin me libérer de ces chaines, retrouver une identité? Cela me semblait bien généreux, trop généreux. Mais je n’avais d’autre choix que d’accepter, pas que je le voulais, mais je le devais, il m’avait tout prit, et la il voulait me rendre une identité, ma délivrance, je n’eus pas le temps de répondre qu’il fit apparaitre son épée, et d’un mouvement rapide, il voulu m’ôter la vie, afin de m’en donner une autre, je souris, Enfin le moment était venu…

Mais la, trou noir, était-ce cela la mort? Un vide absolu, de toute façon je ne me suis poser cette question d’une demi seconde car quand j’ai ouvert les yeux, j’étais allonger, par terre, déchainé. A coté de moi, se trouvait un chevalier d’or, avec une chevelure argentée, et un regard si froid, il était venu me sauver ou m’éliminer après ce que j’allais accepter? La première option apparaissait vraie en dépit des paroles odieuses qu’il me dit

Sous les ordres du Popes je te renvoi au Sanctuaire… Si cela ne tenait qu’a moi, je t’aurais laissé périr ici… Tu ne mérites assurément pas d’être un Chevalier…

Rien le temps de faire, il m’envoya dans une espèce de dimension ou passage qui me fit quitter les lieux, je m’évanouis. Dans mon inconscience, je revoyais ces images, celles d’Hadès et de ce chevalier, ils avaient tous les deux raisons, je ne méritais plus d’être quelqu'un, je ne devais jamais me réveiller, jamais. Mais une voie m’interpella, elle était si douce, chaleureuse, une voix qui me rendit une minuscule lueur de lumière dans mon cœur qui était tâché de ténèbres, cette voix magique, qui su me réveiller de ce cauchemar, j’ouvris les yeux, éblouit de cette jolie voix

Bonjour... Vous êtes trop fatigué pour beaucoup parler, répondez en quelques mots... Quel est votre nom ? Comment vous sentez-vous?

Elle était magnifique, jamais je n’avais vu une telle beauté, elle avait prit soin de me mettre dans un lit, et m’avait apparemment soigné de mes blessures. Bien que j’avais du mal a parler, et que je ne savais pas ou j’étais, la moindre des choses étaient de lui répondre

Mon nom est Ryo, je me sens plutôt bien, grâce à vous.

C’est vrai, je me sentais bien, sa présence me redonnait de l’espoir, une sensation que je n’avais plus eut depuis si longtemps, mais je mourrais de honte, de regret, je ne pouvais pas rester la, mais je devais tout d’abord savoir ou j’étais, je me permis de lui demander

Excusez moi, pourriez vous me dire ou je suis?

Je ne pouvais abuser plus de cette gentillesse à mon égard, en aucun cas je ne méritais autant de faveur, je voulais juste savoir ou j’étais, puis je partirais, loin de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Ven 22 Oct 2010 - 19:00

=> Athéna et Nathalie attendaient toute deux la réponse de l'inconnu, anxieuses. Seule différence, la déesse restait calme et affichait un air de bienveillance divine, tandis que l'esprit de son receptacle s'agitait, accroupie sur ses talons à côté du lit. Enfin, l'homme prit la parole, avec un effort visible pour s'exprimer.
- Mon nom est Ryo, je me sens plutôt bien, grâce à vous.
- Vous avez mal quelque part ? Je veux dire, quelque chose de cassé ou autre chose ?

=> Le rouge était monté aux joues des jeunes filles embarassée. L'humaine ressentie un élan de compassion pour cet homme qui lui était totalement inconnu, parfait écho de celui qui étreignait le coeur de la déesse de la Justice : il avait du tellement souffir... Sa voix était légèrement cassée, basse, vibrante de douleur, et ses grands yeux bleus trahissaient son désarroie et sa... honte ?
- J'veux bien que les mecs soient galants, mais quand même, se mettre dans cet état parce qu'une fille le soigne... !
- C'est beaucoup plus profond que ça, Nath'... Rapelle-toi qu'il a été emprisonné, on ne sait absolument rien de son passé.
- Je sais, mais j'essayais juste de détendre l'atmosphère.

Athéna sourit, autant à son receptacle qu'à l'inconnu. Celui-ci reprit difficilement la parole, toujours avec cette voix si troublante :
- Excusez-moi, pourriez-vous me dire ou je suis ?
- MEDEY ! MEDEY ! La question- pîège ! ironisa Nathalie.
- On lui dit quoi ? s'affola la déesse.
- Tu voudrais mentir, ô grande déesse ?
- C'est vrai qu'il n'a pas l'air en état de faire grand chose de mal...
- Mais il ne sait surement pas c'que c'est, le Sanctuaire.
- Bah, on verra bien...
Vous êtes dans un endroit appellé le Sanctuaire, Ryo. C'est près d'Athènes en Grèce. Vous êtes en sécurité ici.

=> Athéna pressa la main de l'homme, qu'elle tenait toujours serrée. Un détail la titillait, l'inquiétait, malgré le caractère les-pieds-dans-le-plat de son receptacle : qui était-il ? Elle avait un peu honte de presser ainsi l'homme dans son état, mais elle devait savoir, pour la sécurité des personnes habitants le Sanctuaire et ses environs. C'était sûrement quelqu'un qui sortait de la masse de toute façon, connaissant peut-être même le cosmos, pour être arrivé d'une autre dimension.
- Dites-moi qui êtes vous et qu'est-ce qui vous est arrivé, s'il vous plaît... reprit-elle d'une vois douce.
- Super, c'est vrai qu'il va nous le dire si c'est un spectre...
- Chut !

Et les deux jeunes filles aux cheuveux violets attendirent là réponse de l'homme, chacune à leur manière. Athéna se demandait où est-ce qu'elle pourrait l'héberger le temps de son rétablissement complet, en fonction de sa réponse, tandis que Nathalie se tendait imperpectiblement, prête à repprendre le contrôle de son corps si jamais il s'avérait être un ennemi...



Hors RP : Je ne pourrais pas poster jusqu'à Samedi au moins, donc t'as un peu de temps devant toi ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 31 Oct 2010 - 13:31

J’étais toujours allongé sur ce lit et je venais de demander à cette fille m’endroit ou je me trouvais. J’ai sentit un moment d’hésitation dans son regard, elle était assez pensive, elle était souvent décrochée de la réalité. Ma question l’avait mit dans le doute, mais elle finit par me répondre, avec une voix toujours aussi chaleureuse.

Vous êtes dans un endroit appelle le Sanctuaire, Ryo. C'est près d'Athènes en Grèce. Vous êtes en sécurité ici.

Sanctuaire?! Je fus surpris d’entendre ce mot, ca faisait si longtemps que je n’avais plus mit les pieds ici… C’était incroyable, mais j’étais vraiment retourner au sanctuaire. J’étais heureux de l’apprendre, mais je regarda vers le bas, un peu honteux, je ne pouvais absolument pas me retrouver ici, je n’avais plus le droit de pénétrer ces lieux, je me devais de partir.

A ce moment, la jeune fille prit ma main et la serra très fort. Est-ce qu’elle sentait que je n’étais pas bien? Je sentis une incroyable bonté sortir de cette personne, mais je ne devais pas me laisser amadouer, je devais trouver une échappatoire, je ne méritais pas autant d’attention. Je regardai vers la porte de sortie quand elle m’adressa à nouveau la parole.

Dites-moi qui êtes vous et qu'est-ce qui vous est arrivé, s'il vous plaît...

La question vraiment pas évidente… Je ne voulais pas lui dire la vérité, mais après tout ce qu’elle avait fait, j’avais une dette envers elle, je décida de rester un moment pour lui conter mon histoire alors. Je me redressa, j’étais a présent assis et non couché, et je commença mon récit…

Très bien, je vais tout vous raconter… Je m’appelle Ryo, je suis un chevalier qui se bat pour l’amour et la justice sur terre, ou plutôt j’étais… Moi et mon frère sommes arrivés au sanctuaire en même temps, ou nous avons eu des formations afin de devenir un chevalier protecteur de la déesse Athéna. Nos formations achevées mon frère est devenu le chevalier d’or du lion et moi je suis devenu celui du sagittaire, jusque la tout était parfait. Mais un jour… Hadès est venu sur terre et à prit la vie de mon frère, qui était tout pour moi. Dans la colère, j’ai tout abandonné, mon devoir de chevalier, mes principes, ma loyauté envers la déesse Athéna ainsi que mon armure et je suis allé aux enfers pour me venger d’Hadès. C’est la que je me suis fait piéger par lui dans une de ces prisons, je me suis fait enchainer et je suis resté la pendant une très longue durée. Jusqu’au jour ou un autre chevalier en armure est venu me délivrer, et ma renvoyer ici par je ne sais quelle méthode…

Voila, j’avais tout dit, les larmes coulaient de mon visage, cette triste histoire m’avait tout prit, et mon cœur pleurait, à flot, je conclus rapidement avec ces phrases

Vous voyez, je dois partir d’ici, car je ne mérite plus rien, j’ai tout perdu, abandonné, je n’ai plus ma place parmi les chevaliers, et je ne mérite plus l’amour de la Déesse Athéna, qui mérite plus que tout de gagner cette guerre.

Je décida d’attendre une quelconque réponse d’elle puis je m’en irais, voir cet endroit ainsi que cette gentillesse ne pouvait que me rendre malade, je devais me retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 31 Oct 2010 - 19:32

=> Quand Athéna lui avait annoncé le lui où il se trouvait, Ryo avait paru surpris, mais s'était vite ressaisi. Son regard s'était fait fuyant. Si la déesse passa outre ce détail, Nathalie vit en cette hésitation la réponse à une de leur question.
- Ah, tu vois, il connait !
- C'est vrai, donc il s'agit certainement soit d'un Saint, soit d'un Spectre, soit d'un Marinas soit d'un Guerr...
- Oh la la, mais ya combien de camps de dieux dans cette guerre ?
- Si tu me laissais finir, tu verrais qu'il y en a 4. En tout cas, il doit être de notre côté, il ne semble pas plus agressif que tout à l'heure...
- Ou alors il craint pour sa vie en terrain ennemi.
- Crois-moi, un guerrier ne s'arrête pas à ce genre de chose.


=> Malgré son assurance, Athéna voulait en avoir le cœur net. Honteuse de presser Ryo dans l'état critique où il se trouvait, elle lui prit la main et lui demanda doucement :
- Dites-moi qui êtes-vous et qu'est-ce qui vous est arrivé, s'il vous plaît...
- Super, c'est vrai qu'il va nous le dire si c'est un spectre...
- Chut !

L'homme garda le silence un instant. La, pour le coup, il semblait vraiment hésiter, comme tiraillé entre deux principes. Finalement, il prit sa décision. Il s'appuya sur un coude, et essaya de s'assoir.
- Il se barre ! cria Nathalie.
Athéna se précipita pour le recoucher, mais Ryo l'interrompit d'un geste. Il s'assit sur son lit, et regarda longuement la déesse. Après une poignée de seconde qui ressemblait fortement à une éternité pour les deux jeunes filles, il reprit la parole. Sa voix, toujours faible, si vibrante, était lointaine, comme celle que l'on prend pour raconter les souvenir douloureux. Et il conta son histoire. Il avait un frère, un grand frère...

=> Ryo pleurait. De grosses larmes traçaient un chemin sur ses joues pâle d'homme blessée, des larmes rapide et étincelante, le genre de larmes qui restent longtemps cachées au fond du cœur.

=> Les yeux de Nathalie brillaient de compassion. Il avait du tellement souffrir, coincé en enfer, seul, loin de tout ! Il l'avait trahi, ou plutôt il avait trahit Athéna... Il avait perdu son frère ! Qu'aurait-elle fait, elle, la petite orpheline réceptacle d'une déesse, si on lui avait pris Cédric, Hugo, Ruth, Janeiro, Idriss, chacun des enfants qui habitaient l'orphelinat, sa seule famille ? Qu'avait-elle fait quand le racisme avait tué Sarah ? A l'hôpital, c'est seulement grâce à ses deux meilleurs amis qu'elle avait réussi à ne pas sombrer dans la folie et le chagrin... La jeune humaine aurait tout fait pour prendre de la douleur de cet homme, pour le soulager un petit peu.

=> Athéna, elle, partageait les sentiments de son réceptacle. Parmi toutes les générations de Chevaliers qu'elle avait dirigé vers leur idéal, quelques-uns l'avait abandonné, d'autres avaient rejoint les camps adverse, criblés de doutes ; mais jamais, jamais, elle ne leur en avait voulu. Presque tous étaient ensuite revenu vers elle, et tous avait été accueillie par la déesse, à défaut des autres Chevaliers. Athéna connaissaient les hommes, savait leurs faiblesse et leurs forces, elle les appréhendait et les partageait avec ses réceptacles. Ryo avait perdu ce qui était important pour lui, et avait souffert mille morts en retour de son désir de vengeance. Il avait été cent fois trop puni pour son... son... sa condition humaine !

- Eh, Athéna, t'es en train de lui bousiller la main !
La déesse, tirée de ses pensées par son réceptacle, sursauta. En effet, elle serrait tellement fort la main de Ryo dans sa colère contre le cours des choses que ses phalanges étaient devenues blanches. Elle lâcha l'homme, honteuse. Celui-ci reprit la parole d'un ton décidé.
- Vous voyez, je dois partir d’ici, car je ne mérite plus rien, j’ai tout perdu, abandonné, je n’ai plus ma place parmi les chevaliers, et je ne mérite plus l’amour de la Déesse Athéna, qui mérite plus que tout de gagner cette guerre.
Les deux jeunes filles le regardèrent, hagarde.
- Ah oui, c'est vrai que c'est un Chevalier... murmura Nathalie. Rassure-moi, tu lui pardonne ? Sinon, je crois qu'on va s'engueuler sévère...
- Bien sûr que oui ! Il a déjà trop souffert.
- C'est comme ça que je t'aime, p'tite déesse !

La déesse sourit à l'homme, se leva, puis s'éloigna de quelques pas. Elle passa la main sur son collier, et le sceptre de Nike lui apparut dans la main. Sans qu'elle ait besoin de réfléchir, son cosmos l'entoura d'un halo miroitant.
- Ryo, je suis la déesse Athéna...
Nathalie poussa un long sifflement.
- Pas mal la mise en scène ! Je serai presque impressionnée par mon propre corps !
- Tais-toi, Nath', c'est pas le moment...
fit la déesse en riant.
- Bon, maintenant, dis-lui que tu lui pardonne avant qu'il nous annonce qu'il s'en va d'ici...
- Ne t'inquiète pas.

Athéna revint au chevet du Chevalier, et s'agenouilla près de lui. Elle planta ses yeux indigo dans le bleu épuré de ceux de l'homme.
- Ryo... Je ne saurai sûrement jamais combien vous avez souffert. Je ne peux que l'imaginer. Votre douleur dépasse largement ce que vous considérez comme votre crime. Le Sanctuaire vous est toujours ouvert, le fuir ne servirai à rien. Votre frère était Chevalier, vous l'êtes aussi, il compte sur vous pour continuer la lutte pour votre idéal. Il a besoin de vous, Ryo. Et moi au...

=> Soudain, une explosion de cosmos retenti au loin. Non, pas même au loin, mais quelque part ailleurs, dans une autre dimension sûrement. Les deux jeunes filles levèrent brusquement la tête.
- Waaa ! J’suis pas encore très douée en cosmos, mais là, c’est pas un truc énorme qui est pas sensé exister ? fit Nathalie.
- Non, tu as raison, ce… ce cataclysme était bien plus fort que d’ordinaire.
- Ca sent pas bon !
- Non, attends… je crois que c’est un Chevalier d’or… Son adversaire…

La déesse se leva d’un coup, soudain tous ses sens en alerte. Ses muscles étaient tendu à l’extrême, et l’humaine pouvait sentir la tension nichée entre les épaules de sa déesse. Enfin, elle la ressentait aussi, puisque c’était son corps.
- Qu’est-ce qu’il y a, Athéna ?
- Son adversaire, c’est Hadès !
- QUOI ?!
- C’est vrai que Ryo a dit qu’un Golden Saint et Hadès étaient avec lui dans sa prison...

La déesse reporta son attention au Chevalier blessé.
-Excusez-moi, Ryo… Je dois intervenir.
Athéna se tourna vers le lieu de l’explosion, et ferma les yeux. Après quelques instants, elle n’était plus qu’une silhouette de concentration intense. Son cosmos se dirigea vers les combattants, nageant dans un univers aux couleurs des énergies des personnes qu’elle rencontrait sur son passage. L’esprit de Nathalie, partageant cette vision, remarqua deux autres Golden Saints en train de combattre, dont... Ruijin ! Athéna aussi les avait senti, mais elle préféra continuer sa route, les deux hommes étant généralement en position de force. Soudain, l’humaine prit le bras de la déesse.
- Là, à gauche, dit-elle simplement.
Un cosmos très faible tremblotait, essayant tant bien que mal de bruler et de continuer sa route. C’était également un Chevalier d’or. Le cosmos commun des deux jeunes se rapprocha de lui.
- J’ai suivi son combat à travers son cosmos. Aucun des deux combattants n’a gagné, chuchota la déesse à l’humaine. Chevalier ? reprit-elle à l’intention du guerrier. Excuse-moi, je ne connais même pas ton nom... Je suis Athéna. Je sais que tu as beaucoup combattu, même si j'ignore ton adversaire et les raisons qui t'ont poussé en Enfer. Je sais aussi dans quel état tu es... Tu dois avoir beaucoup de courage et de volonté... En tout cas, il faut que tu trouves la force de te relever, tu es trop en danger ici. S'il te plaît, ne meure pas...
- Athé… na ? Comment vous… Je… Je ne sais pas comment vous répondre… Mais vous avez raisons ! Je ne lâcherai pas ma vie ici ! J’ai encore des choses à accomplir ! Je vais aller sauver mes amis et nous sortiront de ce monde, tous ensemble ! Attendez-moi, vous verrez !
Le cosmos avait retrouvé sa fougue au fur et à mesure des paroles du garçon.
- Yosh ! Je vais aller chercher Riku et les autres et on va partir d’ici au plus vite ! Le temps nous est compté !
- Yosh ? C’est génial comme expression ! Je crois qu’on va bien s’entendre, lui et moi !
- La suite est plus intéressante… Riku ? Qui est-ce ?
- Surement un Golden Saint ! Peut-être celui qui se fight.
- Viens, on continue.


=> Le cosmos divin arriva enfin au niveau de l’ancienne prison de Ryo. Sur la route, il avait rencontré celui d’un spectre, très puissant, qui se dirigeait lui aussi par là… Hades et le Chevalier n’en était encore qu’au début du combat.
- Ca ne sert à rien. Il vaut mieux revenir à la réalité et s’occuper de Ryo, fit la déesse.
- Mais on peut pas partir comme ça ! On peut se battre, on ne peut pas le laisser seul !
- Je les surveillerais de loin. Je ne peux pas intervenir à tout bout de champs, encore moins me battre.


=> L’attention des deux jeunes filles revint enfin à leur chambre. Athéna se tourna vers Sagittarius.
- Le Chevalier qui t'a sauvé se bat seul contre Hadès, d’autres se combattent des spectres, parfois jusqu’à l’épuisement. Tu vois, Ryo, nous avons tous besoin de toi.

=> Sans réfléchir, Athéna avait tutoyé l'homme. Nathalie détaignait sur elle ? Non, c'était plus profond que ça... Ryo était un Chevalier, quoi qu'il arrive.


Dernière édition par Nath' le Sam 21 Mai 2011 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Jeu 4 Nov 2010 - 13:08

Je venais de vider mon sac. J’avais confié tout ce que je portais sur le cœur à cette jeune fille, je ne sais même pas pourquoi. Elle eut une réaction bizarre, elle avait l’air de compatir à ma peine, elle voulait la partager, la comprendre pour que je puisse souffrir moins. Encore une fois, c’était beaucoup trop d’éloges pour ce que je suis devenu. La jeune fille restait dans ses pensées, elle paraissait toujours ailleurs, elle était à moitié présente. Après un certain temps d’attente, elle me sourit, et se leva, brusquement, et mit sa main ou se trouvait son collier. A ma grande surprise, un sceptre apparu. J’étais stupéfait, car je reconnaissais ce sceptre. En même temps, un cosmos doré s’évaporait de tout son être, avec grâce et élégance, elle finit par m’avouer son identité

Ryo, je suis la déesse Athéna...

Je ne le réalisai pas tout de suite, je fus choquer environs 5 secondes avant de me ressaisir, voila pourquoi elle était si gentille, chaleureuse. La déesse Athéna m’avait guérit de toute blessure, et elle essayait de me réconforter, même après ce que je venais de lui dire. Sa pureté était sans égal, revoir la Déesse que je voulais protéger me faisait chaud au cœur. Jamais je n’aurais imaginé pouvoir contempler de mes yeux la déesse de tous les chevaliers. Je n’eus le temps de m’exprimer qu’elle continua avec cette phrase

Ryo... Je ne saurai sûrement jamais combien vous avez souffert. Je ne peux que l'imaginer. Votre douleur dépasse largement ce que vous considérez comme votre crime. Le Sanctuaire vous est toujours ouvert, le fuir ne servirai à rien. Votre frère était Chevalier, vous l'êtes aussi, il compte sur vous pour continuer la lutte pour votre idéal. Il a besoin de vous, Ryo. Et moi au...

Ces paroles… elles étaient si vraies, si justes. Est-ce que je pourrais me permettre de redevenir chevalier afin de purifier mes crimes par des actes bons? Je décidai d’écouter la suite, mais elle semblait ressentir quelque chose au moment ou elle parlait, et elle s’arrêta brusquement. Il était dit qu’Athéna était lié a ses chevaliers, aurait elle sentit un autre de ses membres se battre? Je devais savoir ce qu’il se passait

Que se passe t-il? Vous ne vous sentez pas bien?

Elle était tellement préoccupée qu’elle n’entendit même pas mes dires, à un moment elle revint à elle pour me dire

Excusez-moi, Ryo… Je dois intervenir

Sa présence était surement allé à la rencontre d’autres chevaliers, je devais attendre ici qu’elle revienne à elle, notre discussion n’était pas terminée. Je voulais me racheter, payer mon crime, en redevenant ce que j’étais, puisque maintenant je suis libre, il est temps de faire payer à Hadès tout le mal qu’il a causé! La déesse revint enfin à elle, elle semblait bouleversée, elle avait surement vu des choses atroces, d’un signe de curiosité, elle se mit à me révélé ce qu’elle avait vu

Le Chevalier qui vous a sauvé se bat seul contre Hadès, d’autres se battent, parfois jusqu’à l’épuisement. Vous voyez, Ryo, nous avons tous besoin de vous.

Ah oui, ce chevalier qui est venu à mon secours s’était retrouver seul face à Hadès. Et en plus, d’autres chevaliers sont en enfers également, je me dois d’agir, si Athéna et les autres ont besoin de moi, je ne peux plus les décevoir! Je m’exprimai

Athéna, vous êtes ce en quoi, nous les chevaliers, croyons. Vous êtes notre symbole, celui de la paix et l’amour sur terre, et jusqu'à ce que mon être tout entier soit déchiré, je me battrais pour vous, et pour la cause que nous défendons. Apparais, amure du sagittaire!

Je portai aussi tôt l’armure d’or, la volonté de me battre était revenue, j’étais a nouveau le chevalier d’or du sagittaire, l’heure n’était plus aux lamentations, il était temps d’agir, pour le bien de tous. Je m’agenouillai devant la déesse et lui demanda

Je vous remercie pour tout, grâce à vous, je suis de nouveau moi-même. Que puis-je faire pour vous? Voulez vous que j’aille au secours des chevaliers?

Retourner la bas ne m’enchantait vraiment pas, mais si les autres avaient besoin de moi, je viendrais, coute que coute. J’attendis une réponse, je sourit, montrant ma joie, la vraie bataille allait enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Jeu 4 Nov 2010 - 23:51

HRP : Tu as fait une erreur Ryo, mais c'est de ma faute, j'ai édité mon post car je préférai te tutoyer, dans ma dernière réplique... Tu as juste pris l'ancienne version, excuse moi ^^'



=> Pour la première fois depuis qu'elle l'avait rencontré, Athéna surpris une lueur d'espoir sur le visage meurtri de Ryo. Le feu-follet de lumière salvatrice dévasta tout sur son passage, douleur, honte, désarroi, simplement pour laisser place au véritable Golden Saint, celui que les tortures avaient enfoui au plus profond de l'homme.
- Athéna, vous êtes ce en quoi, nous les chevaliers, croyons, déclara-t-il d'une voix déterminée. Vous êtes notre symbole, celui de la paix et l’amour sur terre, et jusqu'à ce que mon être tout entier soit déchiré, je me battrais pour vous, et pour la cause que nous défendons. Apparais, amure du sagittaire!

=> Soudain, un éclair foudroyant éclaira la pièce d'une lumière aussi brève qu'éclatante. L'esprit de Nathalie leva instinctivement sa main devant ses yeux, contrairement à la déesse.
- Aïe, gémit tout de même tout de même l'humaine, Athéna, tu pourrais penser à ton pauvre réceptacle et protéger nos pauvres pupilles...
- Oups, excuse-moi, c'est vrai que c'est moi qui contrôle le corps...
- Morue, va !

Les jeunes filles éblouies ouvrirent lentement les yeux. La scène tira un cri d'émerveillement à Nathalie : devant elle, au-dessus de leur tête, une statue flottait ! Elle représentait un centaure, auréolé de sa superbe. Deux ailes de spadassins prolongeaient son dos, enlaçant de puissant corps de cheval d'une voile léger de plumes miroitante. La créature merveilleuse bandait son arc, prête à abattre gracieusement un improbable gibier. S'il ne s'agissait que de ça... Elle semblait en or massif ! Nathalie n'avait jamais spécialement aimé ce matériau, surtout en grande quantité : un peu sur les bijoux, pas plus... Mais là, là ! La statue, halée d'une lumière dorée, captait chaque rayon de clarté de son univers pour les refléter à l'infini. C'était magnifique.

=> Soudain, nouveau cri mental de l'humaine, de surprise cette fois-ci : la statue s'était disloquée ! Sans que les deux jeunes filles aient le temps de réagir, les pièces disloquées se mouvèrent, se transformèrent, comme touchée par le farfadet de la vie, et vinrent se poser sur le corps de Ryo qui s'était mis sur pied d'un bond. Nathalie comprit soudain : une armure ! Le Chevalier était couvert d'une sublime armure d'or ! Le Golden Saint, à côté de la jeune fille, posa un genou à terre. Nathalie crut à un accès de faiblesse, et voulu esquisser un geste pour l'aider, mais Athéna l'interrompit.
- Il va bien, Nath'.
- Mais...
- C'est la façon des Chevaliers de témoigner leur respect.

Nathalie resta interdite un court instant, puis explosa de rire.
- Attends attends, on n'est plus au 16ème siècle ! T'es en train de me dire que les Chevaliers... s'agenouillent devant toi ?
- Oui.

Cette réponse froide, légèrement teinté d'agacement, stoppa net le rire mental de Nathalie. Elle regarda Ryo, et se sentis soudain gênée.
- Mais... ça fait bizarre... T'es p'têtre une déesse, mais moi je reste Nath'... 'Fin, tu me comprend quoi ! Je n'arrive pas vraiment au quart de la moitié de leurs chevilles !
- On verra ça plus tard,
fit distraitement la déesse.
- Qu'est-ce que tu as, Athéna ? Tu sembles absente, depuis un bon bout de temps...
- Je suis le combat du Chevalier contre Had... NON !
- Quoi ??!
- Faut que j'y aille, prends le corps ! Et occupe Ryo !
- Mais qu'est-ce qui se...

Trop tard. Nathalie réintégra son corps, tandis que l'esprit d'Athéna s'agenouillait, yeux fermés, entouré de son cosmos bienveillant.
- Bon, à toi de jouer ma vieille... pensa l'humaine.
Pour ne rien arranger, Ryo reprit la parole.
- Je vous remercie pour tout, grâce à vous, je suis de nouveau moi-même. Que puis-je faire pour vous ? Voulez-vous que j’aille au secours des chevaliers?
Impatient, le Ryo... Soudain, Nathalie réalisa que pour la première fois depuis qu'elle était en route pour le Sanctuaire, elle était seule devant un Chevalier. Athéna n'était pas là pour l'épauler. Elle allait devoir intégrer en vitesse son rôle de réincarnation et apprendre à pouvoir remplacer Athéna en cas d'urgence.

=> La déesse, de son côté, traversait l'univers du cosmos à toute vitesse. C'était étrange, d'habitude elle se déplaçait beaucoup plus facilement... A cette époque, quelque chose la gênait. Elle n'eut pas le temps de s'étendre sur le sujet, car elle arriva sur le lieu du combat. Depuis ses appartements, elle avait senti le Gold Saint lancer une seconde attaque formidable, mais le cosmos d'Hadès avait à peine faiblit. Maintenant, l'aura dorée du Chevalier gisait, fixe, tourbillonnant à peine. Elle faiblissait de plus en plus. Athéna retint son souffle : et s'il avait été touché... mortellement ?

=> Nathalie sourit d'un air un peu embarrassé au Chevalier d'or du Sagittaire. Elle ne savait pas vraiment quoi dire.
- Euh, Ryo, tu peux te relever, maintenant...
Soudain, sa demande percuta son cerveau.
- Allez en enfer ?? Tu ne peux pas ! Tu sors à peine d'une prison, tu n'es pas en état d'y retourner tout de suite !
Il allait protester, forcément... Comment l'empêcher d'y aller ? Elle l'assommait à coup de sceptre ?

=> Soudain, Athéna ressenti un cosmos connu, un cosmos qu'elle fut surprise de ressentir : c'était celui qu'elle avait aidé tout à l'heure ! Le cosmos dynamique happa celui de l'autre Golden Saint, et ils commencèrent à s'enfuir ensemble. Hadès allait sûrement riposter ! Devait-elle créer un écran de cosmos ou non ?

=> Nathalie se creusait la tête, cherchant un moyen de retenir Ryo, une parole ou elle-ne-savait-quoi, quelque chose ! Soudain, une voix retentit dans sa tête :
- Il t'a demandé quelque chose ?
- Ah t'es là p'tite déesse ! Il veut aller rejoindre ceux à qui tu as fait une petite visite, mais je lui ai dit que vu son état, c'était râpé. Au fait, ils vont bien les autres ?
- Celui qui se battait contre Hadès a apparemment perdu, mais celui que nous avons aidé...
- Yosh ?
- Oui, il est venu le chercher. Hadès, s'il n'a pas tué l'autre sur le coup, ne leur veut sûrement pas de mal... pour l'instant. Les Golden Saints devraient se rassembler et revenir d'un moment à l'autre.
- Ah bas cool ! ... Euh, tu expliques à Ryo ?
- Laisse-moi le corps,
sourit la déesse.
Athéna raffermit sa prise sur son sceptre et regarda le Chevalier d'un air bienveillant. Il semblait heureux d'avoir retrouvé sa voie.
- Ryo, je comprends ton impatience, mais ton intervention serait aussi risquée qu'inutile. Les autres Chevaliers vont revenir d'ici peu. Il faut se préparer à les attendre et à pouvoir en soigner d'urgence. Pour l'instant, repose-toi, tu as déjà assez souffert. Les combats recommenceront bien assez tôt...


Dernière édition par Nath' le Sam 21 Mai 2011 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Mar 9 Nov 2010 - 21:51

Je venais de reprendre mon rôle de chevalier d’or, mes péchés ont été pardonné, ma culpabilité s’était volatilisée, tout cela grâce à cette fille… Athéna. Ma nouvelle semblait l’enchanter, elle avait l’air vraiment heureux de me voir parmi les chevaliers de nouveau. Elle ne me répondit pas tout de suite, elle semblait à nouveau préoccupée par un combat qui se passait aux enfers, elle changea a peu prés d’attitude et me dit d’une manière assez gênée que je pouvais me relever, ce que je fis. D’un coup, elle semblait prendre conscience de l’ampleur de mes paroles, et me répondit d’une expression inquiète

Allez en enfer ?? Tu ne peux pas ! Tu sors à peine d'une prison, tu n'es pas en état d'y retourner tout de suite !

C’est vrai, notre déesse se préoccupe vraiment de ses chevaliers, et après ce que je viens de subir, elle ne veut pas que je retourne la bas pour l’instant. Je n’avais pas d’autre choix que d’obéir, tel était mon devoir de chevalier. Je voulais répondre quand elle changea à nouveau légèrement de présence, cette personne était toujours dans ses pensées, à se préoccuper de ses chevaliers ou autre, je ne sais pas. Elle reprit la parole avec le ton habituel du début

Ryo, je comprends ton impatience, mais ton intervention serait aussi risquée qu'inutile. Les autres Chevaliers vont revenir d'ici peu. Il faut se préparer à les attendre et à pouvoir en soigner d'urgence. Pour l'instant, repose-toi, tu as déjà assez souffert. Les combats recommenceront bien assez tôt...

Je m’étais déjà jeter dans la greule du loup une fois, et cela m’avait couté cher. Bien que je veuille aller secourir les autres chevaliers, je devais obéir aux ordres de la déesse, qui voulait que je reprenne du repos, attendant le retour des autres. Je me redressai, je joins mes talons et mes bras le long de mon corps, et j’acquiesçai

A vos ordres, Déesse Athéna.

Il était temps pour moi de rentrer dans mon temple, mon chez moi. Cela faisait si longtemps. Je fis un signe de salutation envers la déesse et quitta la chambre, il était temps de prendre un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Jeu 11 Nov 2010 - 0:42

=> Les craintes de Nathalie était infondées, Ryo sembla se plier aux recommandations d’Athéna. Il salua la déesse, puis s’en alla.
- A vos ordres, Déesse Athéna.

=> La lourde porte de la chambre se referma sur le Chevalier. Inquiète, la divinité le regardait marcher d’un pas légèrement hésitant. Il regagnait sûrement sa maison. Nathalie reprit le contrôle de son corps.
- Déesse Athéna, déesse Athéna… L’est marrant, je suis là moi aussi ! Je lui ai dit TROIS phrases ! marmonna-t-elle comiquement.
- C’est un exploit en effet, sourit gentiment la ladite déesse.
- T’es pas drôle ! Ils sont toujours comme ça ? ‘Fin, oui ô grande déesse, on vous écoute, non non surtout on ne vous tutoie pas, et puis –oh horreur !- on ne approche pas à moins de trois mètres sans s’agenouiller pour respecter les convenances !
- Vu que tu viens d’arriver au Sanctuaire, ce sera assez étrange qu’ils soient moins cérémonieux, oui. Ensuite, cela dépend des époques. Plusieurs de mes réincarnations avait un ami très proche parmi les chevaliers.
- Sauf que je ne veux pas qu’Hugo ou Cédric vienne ici. Trop risqué.
- Tu sais, j’aimerais beaucoup que les Guerres Saintes se limitent aux dieux, qu’aucun homme sur Terre ne vienne ici. Trop risqué.


=> Le rouge monta aux joues de Nathalie : elle, tellement égocentrique, ne pensait qu’à ses proches… Vraiment, elle avait du boulot pour pouvoir mériter son titre de réincarnation d’Athéna ! Ce n’est pas qu’elle était particulièrement fermée aux autres, mais que l’ouverture d’Athéna était littéralement incomparable. La jeune humaine se sentait capable d’au moins s’approcher de la déesse sur ce point. Mais être mise ainsi à l’écart ! Une prison dorée… reste une prison ! Se placer sur un piédestal, c’est aussi s’éloigner des autres ! Elle, elle avait besoin de contact, de relation, de vie autour d’elle ! Sinon, surmonter les épreuves de l’existence, c’est mission impossible ! Raaaah ! Mais qu’est-ce qu’elle pouvait faire pour changer ça ?? Tous les chevaliers ne voyait en elle qu’Athéna, ne connaissait qu’Athéna, Nath’ n’existait pas pour eux ! Et encore, si ce n’était qu’Athéna, ce n’est pas trop ça qui la dérangerait, elle connaissait cette indifférence depuis longtemps à l’orphelinat, mais ils ne reconnaissaient en son corps qu’une DEESSE ! Une déesse, ça se respecte, ça s’honore, mais elle, le réceptacle, d’abords elle ne méritait pas tout ça, et puis elle ne s’y ferait JAMAIS !

=> Athéna regardait d’un œil curieux et un peu inquiet son réceptacle aller et venir dans la chambre d’un pas énervé. L’humaine prenait ses affaires, les reposait, allait d’un bout à l’autre de la pièce, la rangait avec des gestes brusques, et, signe de réflexion intense révoltée/nostalgique/colérique/désespérée/enchantée/rêveuse ou autre, elle manipulait, caressait, martyrisait chacun de ses bibelots étalées sur les étagères. Quand enfin Nathalie s’étala sur son lit et donna un grand coup de poing dans son oreiller, Athéna décida de la laisser tranquille.

=> Comme d’habitude, Nathalie avait maltraité son oreiller. Allongée à plat ventre sur son lit, elle avait donné une grande série de coups dans le coussin moelleux dans un accès de colère contre l’inexistant. Soudain, sa tête se vida d’un coup, si brusquement qu’elle la sentait résonner. Elle en avait presque mal. L’humaine se retourna sur le dos, détaillant le plafond. Reprenant lentement le cours de sa pensée, elle classa cette affaire dans un petit coin de son cerveau. Pour l’instant, il y avait BEAUCOUP plus important. Des vies étaient en danger, là-bas, aux Enfers. Et elle trouvait encore le temps de se plaindre. Nathalie soupira. Elle était vraiment loin derrière la déesse l’Amour et de la Justice !
- Athéna ?
- Oui Nath’ ?

L’esprit de la déesse apparut, souriante, assise en amazone sur le lit. Elle la regardait.
- Les chevaliers en enfer, ça va ?
- Ruijin a perdu.
- QUOI ?! Il est…

Non, pas lui ! Nathalie aimait le Virgo Saint, sa nature si calme et un chouïa arrogante, celui qui lui avait fait découvrir Athéna, et par là même, le sens de sa petite vie !
- Non, ne t’inquiète pas. Il est en train de se rétablir, quelque part, je ne sais pas exactement où.
- S’il te plaît, p’tite déesse, la prochaine fois, dis-le avant.
- Promis
, sourit timidement la divinité.
Qu’elle était bête ! Son hôte démarrait au quart de tour, elle s’était vite attachée au Chevalier, et elle ne pouvait pas savoir son sort puisqu’elle ne maîtrisait pas encore bien le cosmos. La déesse se sentit coupable d’avoir ainsi inquiété son amie. Même après des millénaires de cohabitation, elle avait encore du mal avec les sentiments humains, leur sous-entendu et leur émotions. Nathalie, elle, était si naturelle ! Elle allait devoir faire des efforts pour progresser sur ce point.
- Sinon, l’autre Golden Saint qui se battait a gagné son combat, ajouta-t-elle.
Nathalie poussa un discret soupir de soulagement, avant de prendre une mine inquiète.
- Et Yosh, et le chevalier qui s’est battu contre Hadès ?
Athéna leva légèrement la tête, et ferma ses yeux. Elle souriait.
- Ils arrivent…
Revenir en haut Aller en bas
Kaze

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 24
Localisation : Temple Du Lion
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 199

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 14 Nov 2010 - 21:15

Ils s’y sont enfin, au Sanctuaire, cher eux, de retour. La mission donné par le Grand Pope consistait uniquement à partir en Enfers entant qu’éclaireur, même les choses ne sont pas passé comme prévu est tout à débordé, faisant éclater bataille, duel, sentiments et autres phénomènes propre à la guerre, bien qu’elle n’avait pas encore commencé…

En portant Riku sur son épaule, Kaze se retrouva derrière la salle du grand pope, juste à quelques mètres de la Statue d’Athéna, le cosmos de la Déesse avait, peut-être, instinctivement guider ses chevaliers vers elle depuis la dimension créer par les Gémeaux.
Il avait sentit le cosmos d’Athéna lors de son combat contre Kagaho et l’avait sentit une nouvelle fois avant de traverser la porte inter-dimensionnel… Il ne connaissant jusqu'à alors pas ce sentiment de bien être de sécurité.

Il se frotta les yeux, la lumière du jour et de ce monde était bien tout l’inverse des ténèbres qui régnais en Enfers, il remit correctement la carcasse de son ami sur son épaule et commença à monter les marches, cherchant quelqu’un pour les aider, mais son regard n’était plus du tout désespérés, il savait que Riku était désormais hors de danger. Il monta chaque marche avec un peu de difficulté, étant lui-même affaibli, mais souriait, mettant la douleur de ne pas avoir pu sauver Naga de sa mission aujourd’hui de coté, caché dans son cœur. Peut-être est-il trop impatient…

-« Enfin, nous revoilà… »

Au de là de ses quelques marches se trouvait une grande pièce fermé, on pouvait voir la grande statue derrière. Ils arrivèrent devant la porte de cette pièce, il l'ouvrit et vit une chambre presque vide, un lit drapé d’une couverture blanche, un miroir, une armoire… Toute la structure était solidement tenu par d'énorme piliers anciens. Au milieu de cette pièce, une jeune fille qui semblait tracasser par quelque chose regardait dans leurs directions. Kaze arriva devant la jeune fille, avec le corps de son ami ensanglanté et insouciant et vit cette fille aux cheveux mauves, qui pouvait faire un enfant ici… Dans son habituel manque de courtoise, il s’adressa directement à la personne, d’un air amical et joyeux, cachant ses émotions.

-« Hey toi, j’ai besoins… J’sais pas ce que tu fous ici mais j’ai besoins de parler au Grand Pope ou à la Déesse Athéna au plus vite… Mon ami ne va pas très bien. »

Il déposa le corps de Riku contre un mur, prés de la porte ouverte, laissant la lumière baigner son visage. Il se retourna vers l’enfant, se forçant un sourire, il n’avait pas vraiment de quoi être heureux, son sourire semblait un peu idiot mais il n'aimait pas montrer qu'il était malheureux, il préférais montrer son vrai visage, celui d'un garçon agité mais plus qu'amical.


-« Il n’y pas de grandes personnes ici, hein ? »
Il lui parlait comme si elle n’avait que 8 ans, en même temps il ne savait pas ce que faisait cette personne et étant un peu déstabilisé. C’était l’unique personne qu’il avait trouvé pour le moment, a partir de maintenant il n’avait qu'a espérer trouver de l’aide le plus vite possible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-rpg.gooforums.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Lun 15 Nov 2010 - 23:51

=> Soudain, la porte de la chambre s'ouvrit brutalement. Nathalie, debout devant son lit, se retourna vivement, dans un doux bruissement de robe. A l'entré de la pièce, un homme venait d'entrer. A peine plus grand qu'elle, il devait devant avoir entre 18 et 20 ans, elle ne s'avait pas trop. Elle lui aurait presque donné 17 ans vu son air juvénile et insouciant. Ses cheveux rouges en bataille cascadaient autour d'un visage fin, fatigué, un peu brulé même. Son armure d'or, bien qu'abimée, luisait doucement dans la lumière du soleil qui entrait à flot par la porte.
- Yosh !
- Tu as reconnu son cosmos ?
demanda Athéna, un peu surprise.
- Non, mais je sens que c'est lui. J'sais pas, sa tête, son air, son attitude... J'le sens, c'est tout.

=> La jeune humaine stoppa d'un coup son élan : elle venait de découvrir le corps inerte qu'épaulait le Chevalier. Un autre Golden Saint, inerte. Sa chevelure d’argent cachait son visage. Une blessure affreuse lui barrait le torse. Yosh aussi s’était arrêté, surpris. Il la regardait d’un air étonné. Soudain, il lui adressa la parole.
- Hey toi, j’ai besoin… J’sais pas ce que tu fous ici mais j’ai besoin de parler au Grand Pope ou à la Déesse Athéna au plus vite… Mon ami ne va pas très bien.
Il adossa l’ami en question à une colonnade, puis se retourna vers Nathalie. Son sourire était accueillant, amical, chaleureux. L’humaine le lui rendit. Pour la première fois depuis qu'elle avait accepté son rôle de réceptacle, quelqu’un paraissait vraiment la considérer comme une fille normale. Il ne savait même pas qu’elle était l’hôte d’Athéna. Bon, il la prenait pour une gamine, ce qui n’est pas beaucoup mieux, mais cette familiarité réchauffait le cœur de l’humaine. Pourtant, son regard exercé aux malheurs de l’orphelinat avait décelé quelque chose dans ce regard bleu et protecteur, un petit rien de gris, une douleur profonde, confuse, elle ne savait pas trop quoi.

=> Yosh reprit la parole, une pointe d’effronterie dans la voix :
- Il n’y pas de grandes personnes ici, hein ?
- Laisse-moi le corps s’il te plaît Nath’, je vais lui expliquer, et tenter de soigner ce pauvre Chevalier…
- Non. J’aimerai pouvoir parlé à Yosh
, sourit l’humaine.
Elle descendit les quelques marches de l’estrade de pierre où reposait son lit, et avança un pas déterminé jusqu’à l’impétueux Golden Saint. Elle planta son regard dans celui de l’autre, et le regarda avec une assurance surprenante pour son âge.
- Sorry, je sais pas où est le Grand Pope, j’suis toute seule ici. Mais bon, on n’va pas l’attendre pour s’occuper de ton ami.
Elle s’adoucit d’un sourire amical.
- On s’est déjà rencontré tu sais, pas plus tard que tout à l’heure. Même si je ne connais pas toujours pas ton prénom, puisque tu n’as pas pris la peine de te présenter.
- T’es trop familière avec lui, Nath’ !
- Il ne me considère pas en réincarnation intouchable, je ne le considère pas en Chevalier respectueux !
rétorqua-t-elle malicieusement.
L’humaine se retourna et s’accroupie auprès du Chevalier inconscient. Son cœur se serra lorsqu’elle suivit du regard la profonde estafilade de son torse. Mais pourquoi ça ne pouvait pas se jouer entre Athéna/elle et Hadès ? Elle prit doucement le Golden Saint dans ses bras, puis fit délicatement basculer la tête inerte contre son épaule. Soudain, comme si elle se rappelait d’un détail, elle leva la tête vers Yosh et lui lança un grand sourire.
- Au fait, j’m’appelle Nath’, j’suis la réincarnation d’Athéna !
Puis, sans qu’il ait eu le temps de réagir, elle se reconcentra sur le blessé, complètement décrochée de la réalité.

=> La déesse avait repris le contrôle de son corps. Toute son attention était concentrée uniquement sur la silhouette brisée du Golden Saint. Autour d’elle, son cosmos doré s’étalait indolemment en nappes roulantes, glissant sur les carreaux comme un brouillard. Pourtant, l’esprit de la divinité était loin, très loin de là…

=> Tant de ténèbres… était-ce possible ? Du noir, du noir, du noir, pas même une once de gris foncé, juste du noir, le plus complet qui soit. Un noir de douleurs, d'inconscience et de mort. Athéna, insignifiant feu follet doré, errait dans cet univers de noirceur. Un appel déchirait sans cesse l’obscurité, comme un plainte lacinante.
- Chevalier… Chevalier… ! Où es-tu ? Reste ici, ton ami s’inquiète pour toi, il t’attend. Et moi aussi, Chevalier…
Revenir en haut Aller en bas
Riku

avatar

Nombre de messages : 145
Age : 26
Localisation : Temple Des Gémeaux
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 147

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Jeu 18 Nov 2010 - 13:43

Malgré l’exploit dont il avait fait preuve précédemment afin de secourir son ami, Riku avait aussi tôt replongé dans son éternelle chute… Rien ne se laissait paraitre, ou plutôt, plus rien ne semblait exister, c’était le noir total, les ténèbres infinies.

Dans cette longue descente, Riku sentit que c’était bientôt la fin du chemin, qu’allait-il se passer? Il n’était point curieux, mais il allait très bientôt le savoir… Quand soudainement, dans cette masse étendue de noire, une petite lueur scintillante, une petite once de lumière fit son apparition. Le Gold Saint, bien que inconscient, fut immédiatement capté par cette lumière qui venait faire contraste dans son esprit, et s’adressa tout de suite à elle.

*Qui est la? Qui ose pénétrer mon âme?*
Une espèce de chemin se dessinait dans les pensées de Riku, c’était une allée de pierres, allant de deux intersections différentes, et apparemment un choix se montrait. Riku était au centre, et les deux allées lui faisaient face, comme si il devait en choisir une des deux…

La lumière se rapprocha peu à peu, et apparemment elle cherchait le Gold Saint égaré. Au vu de ses paroles, il s’agissait d’Athéna… Elle avait surement réussi à entrer dans le subconscient de Riku, et tentait de le réanimer…

*Chevalier… Chevalier… ! Où es-tu ? Reste ici, ton ami s’inquiète pour toi, il t’attend. Et moi aussi, Chevalier…*
Elle aussi, se matérialisa dans l’esprit de Riku, elle était en face de lui, avec sa robe blanche et une longue chevelure violette, elle dégageait une aura divine… le Chevalier fut surpris de la voir ici, il engagea la discussion

*Athéna… Je ne me rappelle pas vous avoir demandé de l’aide… Quittez ces lieux, c’est une décision qui m’appartient…*
Voir cette Déesse fit rappeler un moment horrible pour Riku… celle de sa défaite face au Dieu des Enfers, Hadès… Il se souvint des paroles et des gestes exacts de cette scène tragique, ou son excès de confiance l’avait mené à périr aux enfers… Fasciner par la puissance que dégageait ce Dieu, pour la première fois de sa vie, il s’était avouer vaincu, faible, devant la grandeur divine.

Riku tourna le dos à la déesse, et regarda fixement les deux chemins, l’un semblait se diriger vers une forêt totalement déboisée, sans verdure, sans feuille… Seule la désolation et l’obscurité régnait en ces lieux… Tendis que l’autre chemin menait à une forêt pleine de vie, d’animaux, de feuilles, de lumière…

*Oh? C’est assez cliché comme façons de voir les choses, Athéna… L’un me mènera aux Enfers, et l’autre me ramènera à la raison, au Sanctuaire…*
Il mit un certain temps de réflexion, dans le doute, il ne savait pas quoi choisir, allait-il se battre, ou bien renoncer, et se laisser engloutir par les ténèbres… Il se retourna un moment, et regarda Athéna, qui elle aussi, le fixait, avec un visage remplit d’espoir… visiblement, elle croyait en ses chevaliers, mais en aucun cas cela n’affecterait le choix de Riku…

Le choix semblait enfin décidé, il commença à avancer, adressa ses dernières paroles à la Déesse qui le soutenait, il avait décider de revenir sur terre, avec une objectif bien précis… Très précis… il allait devenir plus fort, invincible, afin de n’avoir aucun égal, sa soif de puissance avait augmentée, il était bien décider à protéger la terre… Coute que coute…


*Retournons sur Terre, cette scène à assez durer… Il me reste encore des choses à accomplir…*
Il marcha lentement, dans ce chemin lumineux, et tout finit par disparaitre, baignée d’une lumière intense, il se sentit revenir à lui, dans le corps qu’il connaissait, c’était un retour à la réalité… D’un choc, il ouvrit les yeux… Il était dans une grande Salle, vu les décorations, il était au Sanctuaire… Il regarda un peu les environs, et vu Kaze, à coté d’Athéna. Il semblait collé contre la Déesse, qui semblait le soigné, ces blessures étaient encore la, mais beaucoup moins intenses.

Vu sa reprise de conscience, Riku se détacha de la Déesse et se releva, avec un peu de difficulté, et s’adressa aux personnes présentes.

«Kaze… Il semblerait qu’une fois encore, tu me sois venu en aide…»

La première fois que Kaze était venu au secours de Riku, c’était lorsque celui-ci venait de voir mourir sous ses yeux son Maitre Heiros, l’ex Gold Saint des Gémeaux, à ce moment la Kaze était le chevalier de Bronze du Pégase, et avait volé au secours de Riku.

Ce n’était pas finit, il avait encore des choses à dire, surtout envers Athéna. En dépit de sa grande estime de lui-même, Riku laissait les formes de politesses telles que «Déesse Athéna» en l’appelant directement par son nom, ou encore en passant la scène ou il se mettait à genou, car c’était un signe d’infériorité, ce qui n’était pas faisable pour lui.

«Quant à vous, Athéna, Je vous remercie également. Sans vous, j’aurais encore cette blessure et je serais surement encore en Enfers à l’heure qu’il est…»

Aussi tôt dit, il se mit en direction de la sortie, il n’était pas vraiment fait pour parler, il comptait bien aller retrouver son temple, afin de récupéré un peu. Il reprit une allure fière et imposante, charismatique, et quitta la Salle D’Athéna, pour le moment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaze

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 24
Localisation : Temple Du Lion
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 199

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Sam 20 Nov 2010 - 17:54

-« Il n’y pas de grandes personnes ici, hein ? »

La jeune fille au cheveu violet et au regard claire descendit les quelques petites marches qui la séparait de Kaze. Elle s’approcha et le regarda fixement dans les yeux, sans broncher, sans être intimité, son assurance était surprenante. Le chevalier d’or du Lion fit légèrement surpris sur le coup mais garder son allure décontracté. Sans attente, la jeune fille prit la parole, s’adressant directement au Gold Saint.

-« Sorry, je sais pas où est le Grand Pope, j’suis toute seule ici. Mais bon, on n’va pas l’attendre pour s’occuper de ton ami. »

Elle l’enchaîna directement, prenant un sourire doux et chaleureux, semblable à celui du jeune lion, un peu moins flagrant. Cette petite demoiselle était bien étrange.

-« On s’est déjà rencontré tu sais, pas plus tard que tout à l’heure. Même si je ne connais pas toujours pas ton prénom, puisque tu n’as pas pris la peine de te présenter. »


Il sourit à son tour, ne comprenant pas vraiment la remarque, mais il sentait quelque chose de différent cher cette personne, quelque chose d’incroyable. Il se gratta la nuque, un peu confus, et répondit :

-« Pas moyen ! Je me rappelle pas avoir vu une gamine… Et je reviens des Enfers, c’est impossibles… Rhaa pis j’comprends rien à ce que tu dis ! »

Il continua, dirigeant son pouce vers lui tout en agrandissant son sourire, l’air un peu béat mais amusant.

-« Moi c’est Kaze ! J’suis le chevalier d’or du Lion ! »


L’étrange jeune fille continua son chemin vers le chevalier d’or des Gémeaux qui était toujours inconscient, dos à une colonne soutenant la pièce. Elle se mit à hauteur de Riku, et le prit dans ses bras, un cosmos dorée commença à l’enveloppée, Kaze qui était juste à coté, voyant le spectacle, se rappelant du sentiment qu’il avait éprouvé quand la Déese Athéna était venu le sauver près du fleuve des Enfers, ce sentiments de bien être, de chaleur, de sécurité… Cela voudrai dire que, cette fille… Sans même avoir le temps de parler, elle se retourna vers le Lion, ayant oubliant de se présenter, et lui lança ces quelques mots si incroyable mais si direct, si innocent.

-« Au fait, j’m’appelle Nath’, j’suis la réincarnation d’Athéna ! »

Bouche bée, Kaze n’en croyait pas ses yeux, cette enfant, la Déesse Athéna en personne ? Cette personne si –humaine-, si naturel. Il la regarda avec de grand yeux ébahit, il sourit un peu, tout en ricanant, elle allait pouvoir sauver son ami et il ne savait pas que le réceptacle de la Déese était si familière, il avait l’image d’une force immense et intouchable, mais c’était complètement différent.

-« Pa-Pardon !? T’es la Déese Nathéna !? Toi !? Haha ! C’est incroyable ! »

Il s’arrêta de parler, voyant Nath’ se concentrer pour tenter de réanimé son ami, l’aura dorée de la Déesse flottant sur le corps du garçon inerte. Quel choc, mais quelle incroyable surprise. Il attendit patiemment, espérant de tout son être qu’elle pouvait sauver Riku. Quelques minutes s’écoula ; ils ne bougeaient pas, Kaze ne comprenait pas trop ce qui se passait, il devait avoir une sorte de discutions mental. Le Gold Saint qui était entre la vie et la mort ouvrit légèrement les yeux, il était sauver ! Il se détacha de l’étreinte de la jeune fille et se leva, toujours un peu engourdit, il souffrait encore. Son air étonné partit aussitôt qu’il fut arrivé, il reprit son allure sérieuse et si imposante, et se tourna vers Kaze.

-«Kaze… Il semblerait qu’une fois encore, tu me sois venu en aide…»

-« Riku !! Re-bienvenu cher toi ! J’suis content de voir que tu vas bien… Et pis j’allais pas te laisser mourir là bas, on est amis après tout ! »

Tout est rentré dans l’ordre, d’où moins presque… Il s’adressa à Nath’ et la remercia, tout en gardant son attitude ; il prit aussitôt, en montrant sa démarche fière et charismatique, mais le jeune lion sentait que quelque chose n’allait pas. Un petit sourire ironique se dessina sur le visage de Kaze, comprenant légèrement les sentiments de son ami, le connaissant.

Il ne resta plus que la jeune fille et le chevalier d’or dans la pièce, Kaze devait lui aussi se reposer et décida de partir, mais il voulait faire quelques choses avant et ne pas laisser la personne qui était si aimable et qui avait grandement aidé ses chevaliers.

-« Ne t’en fais pour Riku, il est difficile à cerner… C’est tout lui, sa fierté a du en prendre un coup. »

Il reprit son visage amusant, celui du garçon qui ne souciait de rien appart le bien de ce qui lui est chère, qui prenait coup à la vie. Il regarda Nath’ entant qu’être humain et lui dit.

-« En tout cas Nathéna, merci pour tout ! Sans toi on serai mort tout les deux ! »

Il mit son poing en avant, en direction de la réincarnation de la divinité de ses lieux, affichant un sourire éclatant tout en ricanant, il était heureux.

-« Yosh ! On est amis aussi maintenant, d’accord ?! Haha ! »


Il attendit que celle-ci le tape dans son poing, comme une sorte de pacte d’amitié avant de partir, il venait de rencontrer Athéna en personne, et pourtant… Il avait bien le sentiment d’’avoir rencontré une nouvelle amie, défendant le même rêve de paix et de justice. Une personne si qui on pouvait compter. Comme quoi, les apparences sont trompeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-rpg.gooforums.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 21 Nov 2010 - 2:26

=> Nathalie était face au Chevalier à la crinière rouge. Il avait beau être "petit" pour son âge, elle devait lever la tête pour le regarder dans les yeux. Le garçon se gratta la nuque.
- Pas moyen ! lacha-t-il. Je me rappelle pas avoir vu une gamine… Et je reviens des Enfers, c’est impossibles… Rhaa pis j’comprends rien à ce que tu dis !
- Ha ha un gamine...
- Nous n'avons que 14 ans, Nath'...
- Mais on est en première année de lycée !
précisa-t-elle en riant.
L'attention de l'humaine fut brutalement rappellé au Golden Saint. Celui-ci se désignait du pouce avec un large sourire :
- Moi c’est Kaze ! J’suis le chevalier d’or du Lion !
- Heureuse de te rencontrer, souria l'humaine.
- Le chevalier d'or du Lion... fit pensivement Athéna.
- Ca lui va bien ! Une vrai pile électrique... Comme son nom ! "Vent"... C'est sympa.
- Occupons-nous plutôt du blessé.
- Sir, yes sir !

La jeune fille se retourna vers le Golden Saint en question. Agenouillée près de lui, elle le repit dans ses bras.
- Mince ! Il connait même pas mon nom ! Au fait, j’m’appelle Nath’, j’suis la réincarnation d’Athéna ! lança-t-elle au Leo dans un sourire. Puis elle se concentra sur sa tache. Bon, même si c'est Athéna qui reprit le contrôle de leur corps.

=> La déesse, minuscule point lumineux, fouillait un univers de ténèbre, charchant au hasard l'esprit du Chevalier. Soudain, elle discenera un éclat doré, un éclat argenté... une armure d'or surmonté une cascade de cheveux d'argent !
- Qui est la? Qui ose pénétrer mon âme ?
- Chevalier... !
répondit aussitôt la déesse.
- Athéna… Je ne me rappelle pas vous avoir demandé de l’aide… Quittez ces lieux, c’est une décision qui m’appartient…
- Punaise, c'est pas exactement ce que j'appelle un accueil chaleureux...
murmura Nathalie.
- Je resterai aux côté des Chevaliers, fit simplement la déesse.
Le cosmos de la divinité s'approcha de lui. Lorsqu'elle fut à peine à quelques mètres de lui, l'obscurité se délita, laissa apparaitre un tout autre paysage. Le Golden Saint se tenait à un carrefour, d'où partait de chemin : un qui s'enfonçait effroyablement vers l'ombre, un autre respirant la lumière et la sérénité.
- Oh? C’est assez cliché comme façons de voir les choses, Athéna… L’un me mènera aux Enfers, et l’autre me ramènera à la raison, au Sanctuaire…
- Eh, arrête moi si je me trompe, mais on est dans TA tête, là !
répliqua Nathalie.
- Il ne t’entend pas, tu n'a pas dirigé ton appel télépahtique vers lui...
- En gaulois ?
- Laisse-moi parler.
Je sais que cette décision t'appartient, Chevalier, tout comme ta vie. Mais tu as choisi une voie, et d'autres l'arppentent avec toi. Il y a un Golden Saint ici qui attends impatiemment ton retour.
- Retournons sur Terre, cette scène à assez duré… Il me reste encore des choses à accomplir…
Le garçon s'engageait sur le chemin "de la vie", si on peut dire. Athéna lui adressa un sourire éclatant. Nathalie, elle, préféra se taire. Ce garçon avait quelque chose en lui qui ne lui plaisait pas...

=> Le Golden Saint ouvrit les yeux une fraction de seconde après que les deux jeunes filles ait réintégré leur corps, Athéna à la tête des mouvements. Il regarda tout autour de lui, puis dévisagea. Il se dégagea avec douceur mais implacablement et se leva avec un peu de difficulté. Nathalie était inquiète. Ryo, lui… Les Chevaliers ne pouvaient donc pas penser à leur pomme et se ménager un peu quand ils avaient du temps devant eux ?
- Kaze… articula le Golden Saint. Il semblerait qu’une fois encore, tu me sois venu en aide…
- Une fois encore ? releva l’humaine.
- Riku !! s’écria le garçon aux cheveux rouges. Re-bienvenu cher toi ! J’suis content de voir que tu vas bien… Et pis j’allais pas te laisser mourir là-bas, on est amis après tout !
- Ryo du Sagittaire, Kaze du Lion, Riku de... euh...
- Eh p’tite déesse, tu dresses un annuaire ou quoi ?
lança son hôte en riant.
Le Chevalier à la constellation inconnu en question se tourna vers la divinité. Celle-ci était toujours accroupie dans sa grande robe, il dû donc baisser la tête pour lui adresser la parole. L’ensemble donnait un effet étrange, où le Chevalier regardait de haut la déesse qu’il devait protéger.
- Quant à vous, Athéna, Je vous remercie également.
Et zut, malgré son attitude, il vouvoyait la déesse et son réceptacle…
- Sans vous, reprit-il, j’aurais encore cette blessure et je serais surement encore en Enfers à l’heure qu’il est…
Riku se retourna, et s’éloigna calmement d’une démarche assurée et charismatique. Il semblait ne dépendre de personne, ne devoir de compte à personne, fier comme un Artaban, malgré son pas encore hésitant, à cause des blessures. Athéna marqua un temps d’arrêt avant de réagir. Elle esquissa un mouvement vers le Golden Saint dans un grand bruissement de robe.
- Riku, attends ! Il… ! cria Athéna.
Trop tard. L’imposante porte de bois venait de se refermer sur le Chevalier d’or.

=> Kaze se tourna vers elle et lui adressa un sourire un peu désolé.
- Ne t’en fais pour Riku, il est difficile à cerner… C’est tout lui, sa fierté a dû en prendre un coup.
Athéna, par respect pour Nathalie, lui avait rendu le contrôle du corps. Pourtant, celle-ci ne bougeait pas. Le regard vide, elle fixait la porte, agenouillée là, dans sa chambre. Durant une seconde, elle était revenue des années en arrière. Ce n’était plus Riku qui venait de sortir de la chambre de d’Athéna, c’est Hugo qui claquait la porte de la bibliothèque de l’orphelinat, 8ans auparavant. Le même regard, la même attitude, la même présence… Elle s’en souvenait, elle avait d’abord détesté le blondinet dans l’innocence de ses 6 ans. Pourtant, sous cette carapace de glace juvénile, son meilleur ami avait dissimulé un secret qui avait ruiné son enfance. Qu’en était-il du Golden Saint ?

=> Sans réellement s’en rendre compte, Nathalie s’était levée, appuyée à la colonnade. Kaze la rappela à la réalité par son petit air malicieux qui lui plaisait déjà tant :
- En tout cas Nathéna, merci pour tout ! Sans toi on serait mort tous les deux !
- Nathéna ? releva la déesse. Soit il a un problème de diction…
- … soit il nous charrie. Deuxième solution.
- C’est déplaisant.
- Clair.
Eh, j’m’appelle Nath’ tout court, tu peux te passer des politesses, fit l’humaine en riant.
L’autre lui lança un sourire éclatant, et, tendant son poing vers elle :
- Yosh ! On est amis aussi maintenant, d’accord ?! Haha !
- Il est clair que le protocole ne l’étouffe pas…
- Tu délires, p’tite déesse, il est génial !
- Aussi
, fit la déesse en souriant.
Le grand sourire de Nathalie s’accentua encore lorsqu’elle appliqua son poing sur celui du garçon avec une joie grandissante :
- Bien sûr, Kaze ! On est tous dans la même galère maintenant ! répondit-elle en riant.
Elle sentit couler en elle la force des amitiés naissantes, celle des rêves et des destins qui se lient, cette force enfin qui lui manquait depuis qu’elle avait quitté son île. Vraiment, Kaze, malgré son passé, ses secrets et ses difficultés, était un type irrécupérablement joyeux. Le mot même de désespoir semblait se déliter à ses côtés.

=> Athéna assistait à cela d’un œil attendrie et inquiet. Son réceptacle faisait partie d’elle comme elle faisait partie de son réceptacle. C’était les relations entre les Hommes qui leur conféraient leur force, mais se lier aux Chevaliers impliquait de nombreuses peines. Ici au Sanctuaire, en période de Guerre Sainte, les amitiés souffraient tous les jours des malheurs de la guerre et de la mort. Nathalie pourrait-elle, comme ses anciennes hôtes, supporter une telle charge ? Enfin, à propos, il fallait qu’elles soient au courant des évènements…
- Nath’, demande-lui son rapport.
- Son rapport ? AH SON RAPORT !
Au fait, tu pourrais me parler des Enfers ? J’ai suivi de loin en loin, mais… En fait, réalisa l’humaine, je ne sais même pas pourquoi vous y êtes allés, ni pourquoi vous y êtes resté aussi longtemps. Je ne connais même pas le nom du Chevalier… qui est resté là-bas, tout seul ! Il faut qu’il rentre au plus vite, il est mal barré en terrain ennemi comme ça…
Après un coup d’œil vers le Golden Saint, elle ajouta :
- Il faut aussi que tu te reposes… Tu as du bien galérer là-bas. Je suis désolée de te retenir, mais je dois d’abords connaître la situation, fit-elle d’un air confus. Ensuite, je te lâche les baskets ! ajouta-t-elle en riant.

=> Athéna l’interrompit :
- Nath’…
- Oui, p’tite déesse ?
- Ruijin est revenu au Sanctuaire.
- Ah ça gère ! Il va mieux alors ! Il arrive ?
- En fait… sa cosmo-énergie a disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Kaze

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 24
Localisation : Temple Du Lion
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 199

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Mar 23 Nov 2010 - 0:08

Yosh ! On est amis aussi maintenant, d’accord ?! Haha !
Bien sûr, Kaze ! On est tous dans la même galère maintenant !



Leurs poings se cogèrent, ils se lancèrent un sourie chacun, la réincarnation d’Athéna et le chevalier d’or du Lion était devenu amis. Kaze se demanda si le lien entre cette fille et la Déesse était le même que celui de Naga et Hadès… Elle, elle semblait être en parfaitement harmonie, elle pouvait s’exprimer librement, elle était libre.

Riku était partit, il ne restait plus que ces deux jeunes gens dans les appartements d’Athéna, le Lion pensait partir après s’être –officiellement- lier d’amitié avec sa nouvelle amie mais celle-ci se questionna sur plusieurs sujets, que seuls l’un des personnes ayant été en Enfers aurai pu répondre, c’était peut-être le meilleurs moment.

-« Au fait, tu pourrais me parler des Enfers ? J’ai suivi de loin en loin, mais… En fait, je ne sais même pas pourquoi vous y êtes allés, ni pourquoi vous y êtes resté aussi longtemps. »

-« Ah bon ? Pour une déesse Nathéna on ta pas très bien informer… Le grand pope nous avait séparés en deux groupes, l’un pour partir en éclaireur sous la mer et l’autre pour le monde des morts. Mais… »

Nath’ continua dans son discours, le gold saint changea un peu d’expression, il avait l’air un peu embarrassé et moins heureux, il préféra répondre après qu’elle ailla tout dit.

-« Je ne connais même pas le nom du Chevalier… qui est resté là-bas, tout seul ! Il faut qu’il rentre au plus vite, il est mal barré en terrain ennemi comme ça… »

Elle observa rapidement le garçon devant lui qui ne semblait difficilement tenir debout et afficher son dynamise quotidien.

-« Il faut aussi que tu te reposes… Tu as du bien galérer là-bas. Je suis désolée de te retenir, mais je dois d’abords connaître la situation. Ensuite, je te lâche les baskets ! ».

Il s’assis jambes croisés, mettant ses mains sur ses genou un peu relevés, il était vrai qu’il n’était pas très en forme. Il prit une légère inspiration et commença à répondre.

-« C’est vrai que j’ai la dalle… Je mangerais bien tout les réserves du Sanctuaire ! Enfin je m’égare…Le chevalier qui est rester là bas, c’est Zeckiel, le chevalier d’or des Poissons, t’sais, celui avec ses fleurs, il était juste avant l’entrer, il ne devrait pas avoir de mal à rentrer, mais il se battait contre l’un des spectres d’Hadès qui n’avait qu’un sourcil, j’espère qu’il a gagné… Pis il y a Ruijin qui n’est pas encore revenu aussi… Huh !? »

Il se tourna, tout à coup, le vent siffla dans ses oreilles, et sa tête résonna, il entendit quelque chose, une voix familière…

" Kaze, je pars, je ne suis pas digne de mon statut, n'en parle pas à la déesse Athèna s'il te plait... Et au revoir. "

Désorienté, il ne savait pas comment réagir, avait-il rêvé ? Ou bien était-ce réellement la voix de Ruijin ? Pourquoi ne serait-il plus digne de son statut ? Il n’allait pas quand même dire qu’il entendait des voix, mais il était persuadé que c’était bien le chevalier d’or de la Vierge, il décida de s’occuper de ça plus tard et de continuer de parler à Nath’. Il se retourna une nouvelle fois, cette fois en direction de la fille aux longs cheveux violets.

-« Pardon, j’avais cru entendre quelque chose… »

Il baissa la tête, son air changea, il semblait triste et désolé.

-« Si nous sommes restés si longtemps, c’est ma faute… Je vais te révéler quelque chose. Hadès, à ce que j’ai pu comprendre, où d’où moins pour ce que j’y comprends, a besoins d’une réincarnation, l’humain qui est en relation avec le Dieu des Enfers est... Un ami d’enfance qui m’est très chère, un ami qui j’ai perdu et que je ne peux me résilier à le laisser là… Je l’ai rencontré en Enfers, et mes sentiments on prit le dessus, j’ai foncé tête baissé. Ruijin et Zeckiel m’ont aidé à le poursuivre en se battant contre les spectres qui étaient venu barrer ma route ; malheureusement j’ai moi-même du combattre l’un de ses soldat… Et quand j’ai pu arriver jusqu'à lui, cet enfoiré… Il avait blessé Riku qui venait de sauver l’un de nos aillés prisonnier de ce monde. Je n’avais pas d’autres choix que… »

Une larme commença à coule de l’œil droit du jeune lion, qui ne voulait pas afficher cette image de lui, qui ne voulait pas montrer les ténèbres de son cœur.

-« … D’abandonner Naga sur place. Je suis ensuite revenu grâce à Riku qui est toujours si imprévisible. J’assume toutes les conséquences de mes actes… »

Il se frotta le visage, et se releva, il reprit petit à petit son sourire, bien qu’il n’était plus si joyeux qu’a son arrivé. Un bruit sourd se fit entendre, son ventre gargouilla.

-« Excuse-moi…Hihi, je retourne à mon temple, je vraiment faim ! J’espère qu’on se reverra bientôt, Nath ! »

Il se dirigea vers la porte et fit un petit signe de la main, de quoi dire au revoir, comme l’on dit au revoir à une personne de son entourages, et pas à une divinité. Il en avait peut-être trop dit, son caractère trop émotionnel se faisait trop ressentir. Il descendit doucement les marches des escaliers, pensant à ce qu’il alla faire plus tard… Il devait définir de nouveaux objectifs, de nouvelle résolution et bien sure, se remettre en question.


Dernière édition par Kaze le Jeu 25 Nov 2010 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-rpg.gooforums.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Mer 24 Nov 2010 - 17:22

- QUOIII ?! RUIJIN A DISPARU ??
Mais c'est pas vrai ! Ca faisait quoi, 3 fois en une journée ?? Nath', derrière ces constatations un tantinet exaspérées, cherchait juste à masquer son anxiété croissante. Kaze s'était assis, et, afin de ne pas l'alarmer -il revenait à peine de mission, zut !-, elle décida de cacher son affairement. Elle s’assit en face de lui.

=>Le Golden Saint entreprit de dresser son rapport.
- C’est vrai que j’ai la dalle… Je mangerais bien toutes les réserves du Sanctuaire ! Enfin je m’égare…
L'humaine sourit, malgré son inquiétude. Vraiment, ce garçon était un médoc' bonne humeur !
- Le chevalier qui est resté là-bas, reprit-il, c’est Zeckiel, le chevalier d’or des Poissons, t’sais, celui avec ses fleurs, il était juste avant l’entrée, il ne devrait pas avoir de mal à rentrer, mais il se battait contre l’un des spectres d’Hadès qui n’avait qu’un sourcil, j’espère qu’il a gagné…
- Oui, il a battu Mono-sourcil, lança Nath'. Mais avec les fleurs... Non je vois pas trop ! Tu sais quelque chose, p'tite déesse ?
- Non. Juste qu'il existe des attaques très... personnelles.
- Mmmm, le pouvoir des fleurs... !
fit Nath' d'un air malicieux.
- Pis il y a Ruijin qui n’est pas encore revenu aussi… Huh !?
Le Chevalier d'or avait stoppé net sa phrase, alertant les deux jeunes filles. Le réceptacle esquissa même un mouvement vers lui.
- Eh Kaze, ça va pas ??
Le garçon s'était tourné vers la porte, un peu destabilisé. Finalement, il repporta son attention vers la violette :
- Pardon, j’avais cru entendre quelque chose…

=> Soudain, l'attitude du garçon changea. Il baissa la tête, perdant imperspectiblement un peu de son attitude volontaire. Sa joie de vivre sembla tout d'un coup s'être dissipée. Ce fut d'une voix triste qu'il reprit son récit.
- Si nous sommes restés si longtemps, c’est ma faute… Je vais te révéler quelque chose.
S'il l'avait été possible, l'attention de Nathalie aurait encore augmenté d'un cran. Elle ne détestait pas grand-chose sur cette terre, mais elle haissait tous ces problèmes qui troublaient les personnes qui lui étaient chères.
- Hadès, à ce que j’ai pu comprendre, ou du moins pour ce que j’y comprends, a besoin d’une réincarnation, l’humain qui est en relation avec le Dieu des Enfers est... Un ami d’enfance qui m’est très cher, un ami qui j’ai perdu et que je ne peux me résigner à laisser là…
Pouvait-on mettre autant de douleur, de désespoir en une seule phrase ? Le cœur de l'humaine se serra. Evidemment, Athéna avait besoin d'une réincarnation, pourquoi Hadès échapperait-il à la règle ? Mais surtout, pourquoi cet humain choisi était-il... l'ami… d'un Chevalier ?
- Je l’ai rencontré en Enfers, et mes sentiments on prit le dessus, j’ai foncé tête baissé. Ruijin et Zeckiel m’ont aidé à le poursuivre en se battant contre les spectres qui étaient venu barrer ma route ; malheureusement j’ai moi-même du combattre l’un de ses soldat… Et quand j’ai pu arriver jusqu'à lui, cet enfoiré… Il avait blessé Riku qui venait de sauver l’un de nos aillés prisonnier de ce monde.

=> Nathalie savait qu'elle aurait fait la même chose. Un Chevalier, une réincarnation, tous n'étaient rien de plus que des êtres humains. Si ça avait été Cédric ou Hugo... Soudain, une parole attira son attention : "cet enfoiré"... ! Voir son meilleur ami changer jusqu'à l'extrême, pire, devoir se battre contre lui... Jusqu'où pouvait allez cette foutue guerre ? Elle fut soudain prise de vertige à l'idée d'entrapercevoir à travers Kaze la réponse à cette terrible question, et baissa les yeux, fixant le dallage.
- Je n’avais pas d’autres choix que…
La voix du garçon se brisa. La jeune fille n'osait pas bouger, attendant la fin de cette phrase fatidique. Soudain, une perle d'eau s'écrasa, juste à côté de sa main. Elle leva brusquement la tête vers son ami : le chevalier pleurait. Oh ! pas grand-chose. Mais il pleurait. Il continua avec difficulté.
- … d’abandonner Naga sur place. Je suis ensuite revenu grâce à Riku qui est toujours si imprévisible. J’assume toutes les conséquences de mes actes…

=> Le silence s’installa entre les deux jeunes gens. Nathalie ne connaissait pas encore très bien Kaze, mais elle ne s’avait pas comment le réconforter. Elle se doutait bien que peu de personnes ici-bas étaient au courant de cette face cachée du passé du garçon. Elle avait pris l’habitude de passer un bras autour des épaules de Cédric ou d’Hugo dans ses cas-là, mais elle avait appris à ses dépens que ce n’était pas toujours bien pris… Vraiment, elle revoyait ses estimations : elle haïssait tous ces problèmes qui troublaient les personnes qui lui étaient chères mais elle haïssait ENCORE PLUS lorsqu’elle était incapable ne serait-ce que les réconforter. Athéna se mura dans son silence. Elle maudissait le Destin de l’obliger à impliquer les Hommes dans cette guerre entre dieux. Pourquoi devait-elle se réincarner ? Pourquoi ça ne pouvait pas se résoudre sur l’Olympe, entre immortel ? Ces questions, voilà près de 4 000 ans qu’elle se les posait. Elle en cherchait toujours la réponse. Kaze essuya furtivement son visage, sans doute par fierté, et se leva. Son sourire indomptable revint de plus belle, bien qu’un peu moins éclatant, et son incroyable bonne humeur reprit le dessus. Son estomac poussa un cri déchirant.
- Excuse-moi…Hihi, je retourne à mon temple, je vraiment faim ! J’espère qu’on se reverra bientôt, Nath’ ! fit-il avec un petit au revoir de la main.

=> La jeune fille ne s’était pas encore levée qu’il était déjà parti. Elle était stupéfaite : cacher ses problèmes derrière sa bonne humeur, peu de gens savait le faire. Le faire aussi bien, sa réduisait pas mal la liste. Mais révéler un tel secret puis ensuite enchainer tout de suite sur un rire qui ne sonnait pas jaune… Kaze était vraiment quelqu’un d’exceptionnel. Elle se leva et fila jusqu’au pas de la porte. Le Golden Saint descendait déjà les marches. Elle s’élança et lui attrapa la main. Il tourna la tête.
- Nath’ !
- Oh ça va hein, tu te colles bien aux Chevaliers pour les ramener sur cette terre ! J’espère juste que lui ne va pas prendre la mouche…

L’humaine fixa le garçon dans les yeux.
- Ecoute Kaze, je sais qu’on vient à peine de se rencontrer, je sais que ce n’est surement pas à une déesse que tu voudrais te confier, mais tu sais où me trouver si tu as besoin de parler. Je…
Une horrible boule commençait à obstruer sa gorge.
- J’ai perdu quelqu’un moi aussi. J’ai pas demandé à être là. Je sais que ce n’est pas comparable, mais ça se rapproche.
Elle lui lâcha la main, un peu gênée.
- ‘Fin, oublie. C’est pas grave. Enfin, non, si t’as besoin, viens, mais laisse tomber le après… Raaah j’m’embrouille ! fit-elle s'ébouriffant les cheveux. Vas vite bouffer, sourit-elle finalement. Hi hi, on doit entendre ton ventre jusqu’à l’entrée du Sanctuaire !
Revenir en haut Aller en bas
Kaze

avatar

Nombre de messages : 275
Age : 24
Localisation : Temple Du Lion
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 199

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 28 Nov 2010 - 16:06

C’était dure pour le jeune chevalier si fongueux et enthousiaste de dévoiler la face caché de son cœur, mais, il n’avait pas d’autre choix si il voulait lui expliquer la situation actuel, elle devait savoir de toute manière. Il lui expliqua tout et versa une larme lorsqu’il du parler de son meilleurs ami perdu, il s’en voulait énormément même si il n’avait pas eu d’autres choix. Il décida de partir après avoir tout dit, après être devenu amis avec la réincarnation d’Athéna. Il reprit doucement son sourire naturel et pour changer l’ambiance qu’il n’appréciait pas, il prétexta qu’il avait faim, non… Il avait vraiment faim, mais il en profita pour ne pas continue de montrer une image si "faible" devant sa nouvelle amie. Il partit gentiment et fit un petit signe de la main, il tourna le dos et commença à s'avancer en direction de son temple, descendant les marches, quand soudain…

Il sentit une légère force agripper sa main, d’un geste vif il se retourna et vit Nath’ qui lui fixer le regard, un regard tout comme celui de sa première rencontre, une assurance sans faille, aucune peur, une résolution qu’on pouvait lire dans se violet à peine plus sombre que celui de ses cheveux.

-« Ecoute Kaze, je sais qu’on vient à peine de se rencontrer, je sais que ce n’est surement pas à une déesse que tu voudrais te confier, mais tu sais où me trouver si tu as besoin de parler. Je… »

Elle ravala sa salive, son air changea, on sentit quelque chose de nostalgique et elle continua.

-« J’ai perdu quelqu’un moi aussi. J’ai pas demandé à être là. Je sais que ce n’est pas comparable, mais ça se rapproche. »

Un petit sourire se dessina sur le visage de Kaze, elle était si directe mais voulait tellement aider, se rendre utile, donner un peu de gentillesse… Elle semblait connaître les sentiments du garçon à l’égard de son ami perdu. Le lion leva les yeux vers le ciel qui avait la même couleur que ceux-ci.

-« Décidément, presque personne na demandé à être ici… Tu sais, un ami reste un ami, peu importe les distance et la situation. Perdre quelqu’un c’est la même douleur pour tout le monde, et s’est encore plus douloureux qu’on sait qu’il n’est pas loin et qu’on ne peut rien faire, mais… »


La jeune fille semblait embarrassé et perdu, elle s’était peut-être trop précipité, elle avait en peut-être trop dit, elle secoua sa longue chevelure.

-« ‘Fin, oublie. C’est pas grave. Enfin, non, si t’as besoin, viens, mais laisse tomber le après… Raaah j’m’embrouille ! »


Il lui fit une petite tape sur la tête, et sourira de plus belle, sa réaction le faisait rire, mais il était heureux de savoir que sa nouvelle amie était si gentille, elle n’avait pas été prise pour être avec la Déesse de la paix et la justice pour rien.

-« Hahaha ! Bakaaa ! Bien sure que je renviderai te voir, on est amis maintenant ! Nous avons un lien, comme j’ai un lien avec Riku, Zeckiel, Ruijin et Naga, comme avec toutes les personnes que j’aime, c’est nôtre force ! Et grâce à cette force on va botter le cul à tous ceux qui se mettront sur notre chemin ! On retrouva ceux qu’on a perdu sans problème ! Ensemble ! »

Elle se calma et sourit, pris répondit tout simplement.

-« Vas vite bouffer, Hi hi, on doit entendre ton ventre jusqu’à l’entrée du Sanctuaire ! »
-« Tu m’étonne ! »

Le chevalier d’or du Lion se retourna, regardant droit devant lui, il prit une grande inspiration et hurla avec joyeux, il avait déjà retrouvé pas mal de son humeur et reprit son caractère indiscret et agité.



« Yoshaaaa ! Manger, attends-moi, j’arrive !! »


Il sauta toutes les marches restantes menant à la salle du grand pope d’un coup, s’enleva dans le ciel, d’un bond comparable à celui d’un félin et avança en direction de sa maison, en ricanant et dans son habituel démarche ridicule, il lui fallait énormément pour être triste, mais très peu pour être heureux. Sa joie lui avait même peut-être fait oublier qu’il n’était pas très en forme…


Dernière édition par Kaze le Dim 28 Nov 2010 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiya-rpg.gooforums.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Dim 28 Nov 2010 - 17:51

=> Nath' planta son regard indigo dans les yeux surpris de Kaze.
- Ecoute Kaze, je sais qu’on vient à peine de se rencontrer, je sais que ce n’est surement pas à une déesse que tu voudrais te confier, mais tu sais où me trouver si tu as besoin de parler. Je…
Ah non ! Elle n'allait pas fléchir maintenant ! Cédric et Hugo avait trop fait pour qu'elle ne se renferme plus en essayant de parler de Sarah !
- J’ai perdu quelqu’un moi aussi. J’ai pas demandé à être là. Je sais que ce n’est pas comparable, mais ça se rapproche.
Le garçon sourit. Un sourire compréhensif, accueillant. Il leva la tête et fixa le bleu du ciel.
- Décidément, presque personne n’a demandé à être ici… Tu sais, un ami reste un ami, peu importe les distance et la situation. Perdre quelqu’un c’est la même douleur pour tout le monde, et s’est encore plus douloureux qu’on sait qu’il n’est pas loin et qu’on ne peut rien faire, mais…
Euhm, tu parles... Elle n'avait pas à se battre contre une Sarah totalement transfigurée, elle... Elle était un peu honteuse d'avoir laissé paraître cette facette d'elle. Déjà, elle pleurait rarement, et en plus, elle n'avait pas le droit de paraître faible, ici. Les Chevaliers mettaient un trop grande confiance en elle. Le visage de Ryo lui vint à l'esprit.
- ‘Fin, oublie. C’est pas grave. Enfin, non, si t’as besoin, viens, mais laisse tomber le après… Raaah j’m’embrouille ! fit-elle en passant une main à la rince de ses cheveux.
Kaze explosa de rire, et lui colla un tape affectueuse sur la tête.
- Hahaha ! Bakaaa ! Bien sûr que je renviderai te voir, on est amis maintenant ! Nous avons un lien, comme j’ai un lien avec Riku, Zeckiel, Ruijin et Naga, comme avec toutes les personnes que j’aime, c’est notre force ! Et grâce à cette force on va botter le cul à tous ceux qui se mettront sur notre chemin ! On retrouva ceux qu’on a perdu sans problème ! Ensemble !
- Evidement, stupide chat ! Les Spectres n'ont qu'à bien se tenir ! Bon, vas vite bouffer, Hi hi, on doit entendre ton ventre jusqu’à l’entrée du Sanctuaire !
- Tu m'étonnes !

=> Le garçon à la tignasse rouge se retourna, face à l'immense escalier, et inspira une grande bouffée d'air frais. Il rayonnait.
- Yoshaaaa ! Manger, attends-moi, j’arrive !!
Soudain, d'une détente formidable, il sauta le reste des marches jusquà la prochaine plateforme, et s'éloigna en bondissant dans l'atmosphère tremblante de la fin d'après-midi.
- Dix euros qu'il se gamelle, haha ! murmura Nathalie en le regardant disparaître. Mais quel neuneu, jouer les sauterelles en revenant des Enfers...

=> La jeune humaine s'assit sur les marches, contemplant le Sanctuaire.
- "Baka" ! Nath', ça va un peu loin dans la familiarité, là...
- Eeeeh cool ! T'inquiète, p'tite déesse, c'est de moi dont il parle. Et moi, j'vis pas sur l'Olympe !
- Il ne sait pas que nous sommes deux.
- Il le sentira bien quand ça sera toi qui parleras. T'en fais pas, il va pas te traiter d'idiote en pleine... euh... "cérémonie" !

- Je n'en suis pas si sûre, sourit Athéna.
- Tu m'étonnes, plus informel tu meurs ! lança l'humaine en riant.
Les éclats de rire de l'humaine se perdirent dans la montagne. Quelques échos mourants lui répondirent, puis tout s'éteignit. Le silence se fit. Avec Kaze, la bonne humeur de Nathalie était partie, et elle repensa aux terribles révélations qu'il lui avait faîte.
- Athéna ?
- Oui Nath' ?
- Tu pourrais prendre le corps de force, m'enfermer dans mon subconscient, j'en sais rien, m'empêcher de faire quoi que ce soit ?

- Mais quelle idée, Nath' ?! Je ne ferais jamais ça !
Cette exclamation sonnait un peu faux. La déesse savait où voulait en venir son réceptacle.
- Athéna.
Celle-ci soupira.
- Oui, je pourrais, murmura-t-elle. Ca serait sûrement dur, mais c'est possible.
- Alors Naga est prisonnier de son propre corps.
- ...
- Il voit ce qu'il fait ne peut pas intervenir.
- ...
- Athéna, je crois bien qu'Hadès est l'être le plus abjecte que je n'ai jamais rencontré.
- Je ne sais pas.
- Hein ?
- Je ne sais pas. Toi et moi, nous avons les même idéaux. Je ne me souviens pas... si... Hadès et l'ami de Kaze... Donc dans ce cas...
- Donc maintenant, tu te tais, le petit génie !

Athéna se tu, surprise. Elle croyait que Nathalie aurait le même cheminement de pensée qu'elle. Elle était une déesse, avait connu toutes les guerres saintes, s'étant déjà battu contre Hadès... L'humaine s'était dressée, les pupilles allumées d'une sourde colère.
- On ne sait pas pourquoi Hades a choisi Naga ! Kaze le connaissait lui, il sait qu’il n’était pas comme ça ! Il veut l'aider à se retrouver, ça devrait nous suffire ! Mais qu'est-ce qui te prend de réfléchir autant ?
Athéna fixa le dallage un bref instant.
- Oui, tu as raison, sourit-t-elle.
Elle leva les yeux vers son réceptacle. Elle avait forcé son respect.

=> L'humaine, elle, avait le regard perdu dans le vague. Elle n'avait jamais réellement pensé à la fin de cette guerre. Pourtant, il était évident que l'un des deux dieux serait battu... Elle n'avait jamais posé la question, mais elle se doutait bien que pour battre une divinité, il fallait... abattre son réceptacle. Elle se recroquevilla. C'était Naga ou elle. Elle voulait aider Naga, pour Kaze, mais c'était le sort de la Terre en jeu. Si jamais elle perdait cette guerre, il y avait une chance pour qu'Hadès abandonne le corps de Naga, et il serait sauvé. Et l'Humanité serait perdue. Mais si jamais elle gagnait, Naga mourrait. Et elle ne se le pardonnerait jamais, ne serait-ce qu'à cause de Kaze, même si en retour la Paix revenait ici.

=> Nathalie retourna dans sa chambre. Elle ferma soigneusement la porte.
- Dis Athéna... Que se passe-t-il à la fin, chaque fois... précisément ?
- Je ne sais pas. J'oublie à chaque fois
, lacha la déesse d'un air désolé.
Nathalie s'assit sur le lit. Hadès ou Athéna. Naga ou elle. Avec Kaze au milieu. Et le sort de la Terre perdu quelque part dans ce fatal triangle.

- EEH ! Mais il y a Zeckiel et Ruijin aussi ! s'écria-t-elle en se relevant.
- Je cherche, je cherche... fit Athéna.
- J'espère qu'ils vont bien...
Revenir en haut Aller en bas
Riku

avatar

Nombre de messages : 145
Age : 26
Localisation : Temple Des Gémeaux
Objet(s) : Aucun Objet
Points : 147

MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Lun 29 Nov 2010 - 13:09

Le périlleux voyage en Enfers était terminé. De retour au Sanctuaire, Riku devait récupérer de son combat contre Hadès, et se reposa dans son temple. Cette nuit la, des images venaient troubler le sommeil du Gold Saint, tel un cauchemar rongeant sa victime…

Riku était dans la Prison de Ryo, il était satisfait, confiant, victorieux d’un combat important… Il se sentait fort, invincible, fier d’avoir pu éliminer la Terre d’une grande menace. Dans son élan d’orgueil, il voulait examiner, dans les décombres, de ce qu’il restait de son adversaire, après avoir reçu sa plus puissante attaque… Mais soudain… Un bruit… Non, une voix… Cette voix… émanait derrière Riku qui sentait cette présence, cette aura, il était tétaniser, et contemplait, soumit, aux actes de son interlocuteur…


"Ton attaque était certes puissante, chevalier des Gémeaux… Mais il ne faudrait pas trop te surestimer…"
Le choc. Le Chevalier d’or des Gémeaux se retourna, pour voir son adversaire de face, et c’était lui… Il brandit son Epée légendaire, débordant d’une aura noire profond, leva sa main d’un mouvement gracieux et lent, et déclara, tout en manœuvrant un mouvement rapide.

EVIL SWORD
Riku se réveilla en sursaut, il était recouvert de sueur, de peur. Il avait fait un horrible rêve, ces images dans sa tête et ses paroles l’obsédait, le torturait. Il ne pouvait les oublier et il devait réagir à cela.

Il se leva de son lit, il ne savait pas quelle heure il était, mais cela n’avait aucune importance. Il prit un bain très chaud, afin de laver son corps de cette sueur qu’avaient provoqué ces images… Une fois fait il endossa son armure et se mit en direction directe vers la Chambre d’Athéna.

Il arpenta les 9 Temples restant. Ceux du Lion et du Sagittaire étaient habités, mais Riku était très pressé, et n’avait en aucun cas le temps pour des bavardages, il continua son chemin, toujours dans son élan habituel, et ne prit même pas la peine d’adresser la parole aux autres chevaliers d’Or.

Il arriva enfin dans les appartements d’Athéna. Le Gold Saint avait pu la rencontrer à son retour des Enfers, ou celle-ci l’avait soigné de sa blessure divine. Il ne savait pas trop comment elle allait réagir face à la visite du Chevalier d’Or, mais ce n’était qu’un détail. Il poussa lentement la porte, non avec ses mains, mais avec son cosmos, pour un effet de style.

La porte s’ouvra, laissa apparaitre Riku derrière elle, prônant un style sur de lui et assez écrasant, il entra sans demander la permission. Il ne prit non plus la peine de s’agenouiller ou de saluer respectueusement, les signes d’infériorité ou de soumission le rendaient malade. Il avança, calmement, en direction d’Athéna, qui était assise sur son lit.

Cette Déesse avait sentit Riku arrivé depuis un moment déjà, et il le savait. Il voyait dans son regard qu’elle se demandait la raison de sa venue. Mais un élément clochait, il avait sentit, d’une façon ou d’une autre, que ce n’était pas Athéna… Ou plutôt, pas celle qui l’avait soigné juste avant, des gestes, regards, signes indiquaient clairement que la personne en face n’était qu’un enfant, et non une déesse… Riku engagea la discussion, d’un ton imposant, malgré le Dieu en face de lui.

«Je dois parler à Athéna…»

Cette phrase paraissait étrange, vu qu’Athéna était en face de lui, mais Riku avait vu plus loin, et n’avait rien à faire avec une gamine de 15 ans, et devait avoir une discussion avec la Déesse, et personne d’autre. Sa demande assez directe montrait que Riku ne plaisantait pas, et qu’il était déterminer. Il n’attendit pas, et continua son avancée, déclarant avant de quitter la pièce

«Qu’elle me rejoigne à la Statue, je l’attendrais…»

Il savait très bien ce qu’il faisait, et se dirigeait droit vers l’imposante Statue de la divinité, attendant l’arrivée de la Déesse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   Lun 29 Nov 2010 - 22:44

- Nath' ?
- Oui ?
- Riku arrive.
- Ah, notre cas social préféré !
sourit gentillement l'humaine. J'espère qu'il va mieux...

=> Une explosion de cosmos lui répondit, de l'autre côté de la porte. Celle-ci s'ouvrit brusquement, sous la poussée du tourbillon doré. Le Chevalier d'or entra d'un pas imposant. Nathalie se leva.
- Il soigne toujours aussi ses effets de style, on dirait...
- Au moins, il a récupéré.
- C'est vrai.

Le Golden Saint, sans prendre la peine de respecter un quelconque protocole, s'adresse directement à la jeune fille.
- Je dois parler à Athéna...
- Mais... Tu l'as en face de toi, chéri ! Enfin, dès qu'elle aura repris le contrôle du corps...
- Qu’elle me rejoigne à la Statue, je l’attendrais...
Et il partit en coup de vent. Il n'avait absolument rien à cirer de la violette.
- Il a remarqué que ce n'était pas moi qui parlait... soupira Athéna, un tantinet inquiète.
- Mouais, ben il va vite comprendre que dans la DDH, tous les Hommes sont égaux... C'est pas parce qu'il est Chevalier qu'il peut mépriser la Terre entière ! grogna l'humaine. J'aime pas son p'tit air supérieur...
Elle s'éloigna d'un pas rageur vers la statue d'Athéna. Dommage qu'elle soit obligée d'y aller, pour Athéna. Ce Riku lui tapait sur le système.

=> En même temps, se disait-elle, ça avait été la même chose pour Hugo... Sauf qu'Hugo était gentil et protecteur, sauf qu'Hugo avait juste du mal à exprimer ce qu'il ressentait, sauf qu'Hugo était devenu son meilleur ami. Mais ça avait été la même chose quand même, il y a 8 ans.

=> En fait, elle avait peut-être envie d'y aller...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nath', je te présente ta nouvelle maison...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nath', je te présente ta nouvelle maison...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle vie [PV : Ichigo]
» WTF? – Serpentard
» Arrivée dans sa nouvelle maison
» Une nouvelle maison?
» Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone RP :: Sanctuaire d'Athéna :: Zones de RP :: Sanctuaire :: Sommet du Sanctuaire :: Palais du Grand Pope :: Zone Privée :: Chambre d'Athéna-
Sauter vers: