AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zoul de Pandore, Spectre du Béhémoth de la solitude !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zoul de Pandore, Spectre du Béhémoth de la solitude !   Sam 19 Nov 2011 - 21:42

Nom : Zoul de Pandore

Age : 19 ans

Date de naissance : 11 Avril

Armure : Surplis du Béhémoth de l'étoile céleste de la solitude

Pays d'Origine : Paris en France

Lieu d'entraînement : Aux enfers

Caractéristique physique : Zoul de Pandore est un jeune homme d'une corpulence très athlétique. En effet il mesure 1 mètre 80 et pèse dans les 85 kilos. Il possède une crinière ténébreuse descendant jusque son cou et de magnifiques yeux violets. Son corps de couleur pâle est assez bien musclé, ce qui est le résultat de ses entraînements physiques. Une des particularités physique de Zoul est qu'il possède deux grains de beautés alignés et distants de quelques centimètres au niveau de son torse, juste en dessous des pectoraux. L'expression de son visage est aussi très souvent vide et dépourvu de sentiment.

Caractéristique moral : Zoul est un jeune homme très compliqué à cerné. Bien souvent calme et sûr de lui, on apprendra qu'il a énormément de fierté et d' honneur. C'est un homme courageux ce qui le pousse parfois à foncer sans réfléchir (en l'occurrence quand il s'agit de défendre son dieu Hadès). il est aussi stratège et réfléchi ce qui peut l'aider à résoudre des situations complexes. Ce n'est pas quelqu'un de foncièrement mauvais au contraire, mais il trouve que l'homme est faible et que le monde tombe petit à petit dans le mal, c'est pour cela qu'il partage l'avis du Monarque, pour lui il faudrait purifier cette terre pour que les mauvais soient punis et que les personnes biens coulent des jours heureux en Eysion. Concernant sa mentalité au combat, Zoul accorde beaucoup de respect et d'honneur à ses adversaires quels qu'ils soient mais rejette les lâches, les traîtres, les prétentieux trop sur de leur force et surtout ceux qui veulent s'en prendre à son dieu protecteur.

Histoire : Mon existence a toujours été digne de cette étoile: « la solitude ». L'humain dont je loge dois être d'une grande solitude, une âme qui ne dépend jamais des autres pour vivre, ne comptant que sur soit même, un corps jamais souillé par le pêché pour ne pas ressembler à ces mortels qui semblaient apprécier ce blasphème , une solitude dans la manière de vivre et d'exister...Et pourtant, me direz vous, je suis un spectre, je devrais porter cette étiquette du serviteur d'Hadès brute épaisse, colérique et sanguinaire aimant la violence. Non, cela, je le laisse volontiers aux autres. J'ai toujours été très difficile vis à vis de ce point, trouvant cela impensable d'être une accumulation de pêché, c'est pourquoi la solitude était l'arme parfaite pour ne pas être contaminé par le pêché humain, aussi pathétique qu'il soit.

Je portais un nom d'une famille noble de France réputée pour sa puissance économique et financière battit sur le commerce maritime international , tous éduqués à devenir de grandes personnalités à travers le pays; J'étais fils unique. C'était d'ailleurs une famille que l'on qualifiait de modèle; très croyante, très généreuse, bien éduqué, ne manquant d'aucun vivre; ayant une imposante demeure, pleins de richesses et ayant un entourage tout aussi respectable et riches qu'eux. J'ai toujours été un Spectre qui se réincarnait dans ce genre de famille, les Hyuga, ce qui devait faire pas mal d'envieux. Seulement, vu que je suis de nature très propre sur moi même et d'une attitude dite solitaire, on me considérait comme l'exception de la famille, l'enfant qui ne voulait pas s'intégrer et qui faisait honte à son nom, la honte des Hyuga , n'acceptant pas son destin; pourtant mon destin était déjà tout tracé et je n'avais que faire de cette famille dont le père et la mère étaient corrompus par l'argent.

C'est bien pour cette raison que pour me distinguer de cette famille représentant admirablement le vice humain, je me faisais appelé Pandore, Zoul de Pandore en l'hommage du mythe de Pandora que je trouvais passionnant, je semblais me retrouvé dans cette histoire. Et puis je n'étais pas pour rien, depuis tous ces siècles, le protecteur personnel de dame Pandore et du seigneur Hadès. C'est donc comme cela que je me faisais appelé, Zoul de Pandore.

À mon mortel, l'on m'avait voué à devenir le successeurs de la puissante entreprise familiale. Ma vie était toute tracée même si mon choix n'était pas celui la, je suivais des cours de langue vivante, je passais mon temps à apprendre, traduire, faire du sport... Seulement, étonnamment, mon mortel ne semblait pas plus passionné que cela par tous cela. Il préférait resté en sa seul compagnie s'entraînant à des exercices physiques, ou lire des livres sur ses passions telles que les mangas et les mythologies diverses.

Cette banale vie de mortelle se modifia lorsque l'appel du sombre Monarque Hadès se fit entendre dans mon sommeil alors que j'eus 18 ans. Pendant 1 an je faisais toujours ce même rêve, je voyais un homme vêtu d'un surplis dans des temps différent, un homme qui avait la même tête et le même sentiment que moi. Puis avant de me réveiller, une voix rustre et pleine d'assurance me prévenait qu'âge de 19 ans, mon véritable destin commencerait. Plus les mois passés, plus je sentais une aura me protéger de ce monde et m'emporter loin de ces fous, c'est alors que je comprenais que mon destin allait reprendre forme, comme toutes ces autres siècles précédent. Je reconnu alors la puissante voix d'Hadès dans mes rêves ainsi que son cosmos. Il ne me restait plus qu'à attendre.

Le soir de ma dix neuvièmes années, je restais seul dans ma chambre, me préparant à l'arrivée des spectres alors que toute ma famille ainsi que des amis de cette famille réunis à l'étage inférieur m'attendaient tout en dénigrant une nouvelle fois mon comportement, comportement dont j'étais fier car il me protégeait des leurs qui eux étaient souillés par le vice telle que l'égoïsme, la lâcheté et l'indifférence vis à vis des moins riches. Malheureusement cela n'avait épargné aucun membre de la famille, une famille qui malgré les apparences était loin d'être exemplaire au contraire, leurs argents étaient souillés par le sang.

Puis quelques instants après, des serviteurs d'Hadès venaient d'apparaitre; dans la demeure de cette grande famille si "parfaite". Je les laissa froidement exécuter chaque humain, sachant pertinemment que c'était leur destin et que le mien commencerait une fois que j'aurai rejoins les Enfers. Je ne me préoccupais pas de ce genre de détails, ne portant aucun regard à ces yeux terrorisés de mon père et de ma mère. Je marchais droit devant moi le regard impassible, pour rejoindre mes semblables sachant pertinemment que chacun d'entre eux auraient continués à faire du mal au peu de gens bien qui existaient sur cette terre.

Je m'étais dirigé vers ces Terres souterraine, demeure d'Hadès où je sentais des cosmos semblable aux miens. Cela me faisait beaucoup de bien de retrouver les enfers, rien n'avait changé, tout était comme dans mes rêves. à chaque réincarnation, je viens m'agenouiller devant l'Empereur Hadès, annonçant mon retour. Certains Spectres que je croisais ne me connaissaient pas.. logique après tous, j'étais le spectre de la solitude et je n'ai jamais été aussi très sociable et ça, son Altesse a dû le deviner en m'attribuant un tel poste, ce poste de protection rapprochée envers lui et dame Pandore. Et puis il faut bien l'avouer, je ne côtoie que les plus hauts placés pour des intérêts professionnelles.

Je venais de pénétrer dans le temple d'Hadès. Les spectres alignés à ma gauche et à ma droite m'indiffèrent totalement. Je ne vois qu'Hadès sama et Pandore...à la limite, les Juges sont dans mon champs de vision, mais le reste mon esprit semble les avoir cryptés; bien que je sache parfaitement leur nom, armure et fonction. Mais, ils n'étaient pas la source de mes intérêts premiers. Après m'être présenté à Hadès et dame Pandore, je reçu des mains de Sa Majesté mon surplis céleste du Béhémoth que je m'empressai d'enfiler .. (au passage cette sensation de fusion cosmique entre mon cher surplis n'avait pas changée, c'était toujours aussi intense).. Puis toujours sous les yeux du monarque, je prononçais mes mots de fidélités dans cette position d'agenouillement en bas des marches du trône du roi des morts
:

" Puissant Hadès, moi Zoul de Pandore spectre céleste de l'étoile du Béhémoth jure de vous servir loyalement et de vous protéger, même si je devais y laisser ma vie. A vos ordre mon seigneur. "

[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
 
Zoul de Pandore, Spectre du Béhémoth de la solitude !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zoul de Pandore, spectre du Balrog de l'étoile céleste du talent
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]
» conversion de spectre
» Kyrunne , le spectre de la révolution
» La boîte de Pandore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Saint Seiya RPG :: Présentations :: Fiches en cours d'écriture-
Sauter vers: